Cinema

Cinespaña : une 15e édition au TOP!

10 octobre 2010 | PAR Geraldine Pioud

La 15e édition du Festival Cinespaña s’achève ce jour à Toulouse. Des moments forts, émouvants, et une tendance : le cinéma espagnol se diversifie… nous offrant alors un panel immense d’émotions.

Cette année l’éclectisme était à l’honneur : toutes les catégories de cinéphiles pouvaient aisément trouver leur bonheur lors de cette 15e édition du Festival Cinespaña.
L’hommage fait à Angela Molina fut l’occasion de voir (ou de revoir) sur grand écran un des chefs- d’oeuvre de Luis Buñuel : Cet obscur objet du désir. Sorti en 1977, force est de constater que ce film n’a pas pris une ride. D’un humour ravageur et subtil, il annonce avec une ironie certaine la libération absolue de la femme : disposer de son corps et de son coeur comme bon lui semble. Nul doute que les procédés employés par la charmante Conchita (interprétée à la fois par Angela Molina et Carole Bouquet) soient discutables. Mais c’est avec un plaisir non coupable que l’on rit des tribulations du pauvre Mathieu Faber (Fernando Rey), et que l’on déguste avec candeur le style Buñuel. D’autres films étaient proposés pour cet hommage tout en tendresse, découvrez les ICI.

Personnage haut en couleurs, Lluís Miñarro a eu cette année sa Carte Blanche. Même s’il est assez peu connu du grand public, il a déjà eu une rétrospective en 2009 au Festival Paris Cinéma et il a partagé cette année avec d’autres producteurs la Palme d’Or Oncle Boonmee (Celui qui se souvient de ses vies antérieures) de Apichatong Weerasathakul. Présent tout au long du festival, disponible, souriant et agréable, Lluís Miñarro a aussi pu présenter son documentaire Familystrip : un témoignage touchant dans lequel ses parents évoquent leur rencontre, leur famille, leurs difficultés, etc. La vie à l’état pur, sans chichi ni blabla.

Et puis en dehors des films en compétition, une sélection de longs métrages passionnants dans le panorama : le très angoissant El corredor nocturno, ou encore les émouvants Elisa K et Yo También

Quant à la Violette d’Or, elle récompense cette année une histoire de femme perdue, Rosa, qui décide un soir de tout quitter : La mujer sin piano est une fugue d’une nuit, quelques heures en dehors du temps et des obligations pour peut-être, enfin, s’autoriser le bonheur d’être…

Le Festival Cinespaña 2010 fut chaleureux, convivial, distrayant, instructif, émouvant… Des grands moments, des mots et des visages qu’on oublie pas : du cinéma proche des gens qui sait parler aux plus réticents. Vivement l’année prochaine!

VOICI LE PALMARÈS :

Prix Décernés par le Jury Professionnel

Violette d’Or du Meilleur Film :
La mujer sin piano de Javier Rebollo

Meilleur Acteur :
Guillermo Toledo (After de Alberto Rodriguez)

Meilleure Actrice :
Pilar Bardem, Maria Barranco, Sonsoles Benedicto, Mariana Cordero et Rosa Maria Sarda (La vida empieza hoy de Laura Maña)

Meilleur Scénario :
Alvaro Brechner (Mal dia para pescar de Alvaro Brechner)

Meilleure Musique Originale :
Mikel Salas (Mal dia para pescar de Alvaro Brechner)

Meilleure Photographie :
Pietro Zuercher (Lo más importante de la vida es no haber muerto, de Olivier Pictet, Marc Recuenco et Pablo Martin Torrado)

Prix décerné par le Jury Etudiant

Meilleur Premier Film :
El idioma imposible de Rodrigo Rodero

Prix décerné par le jury Professionnel des Courts Métrages

Meilleur Court Métrage :
Estocolmo de Juan Francisco Viruega

Prix décerné par le jury Raíces

Prix Raíces du Meilleur Documentaire :
Malta radio de Manuel Menchon

Mention spéciale remise par le jury Raíces au documentaire Familystrip de Lluis Miñarro

Prix décerné par le Public

Prix du Public :
La vida empieza hoy de Laura Maña

Et toujours plus d’informations, de photos et de témoignages sur le site du Festival Cinespaña

Cheminots de Luc Joulé et Sébastien Jousse : au temps de la privatisation de la SNCF
Slipknot : (sicnesses) : Live at Download
Geraldine Pioud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *