Cinema

[Cannes, Un certain regard] « Soleil de plomb » : 3 fois l’amour impossible par Dalibor Matanic

[Cannes, Un certain regard] « Soleil de plomb » : 3 fois l’amour impossible par Dalibor Matanic

23 mai 2015 | PAR Yaël Hirsch

Après avoir été maintes fois récompensé pour son court-métrage The Party (2009) qui avait fait l’ouverture de la Semaine de la Critique, le réalisateur croate Dalibor Matanic est cette année dans la sélection de la section Un Certain regard avec Soleil de plomb, un film très fort qui revient sur 30 ans avant et après la guerre ethnique d’ex-Yougoslavie. Trois saisons de l’amour et trois histoires qui méritent de repartir primées de Cannes.

[rating=4]

Tout commence, comme souvent chez Matanic, par une magnifique journée de fin d’été, en pleine nature, au bord d’un lac. Ivan et Jelena s’aiment. Mais nous sommes en 1991 et il est croate, elle est serbe. Ils tentent de fuit leur contrée pour aller vivre à Zagreb, mais leurs familles outrées et les militaires annonçant le pire viennent troubler leur plans..
Dix ans plus tard, seules survivantes, Natasa et sa mère viennent habiter à nouveau là où elles vivaient avant la guerre. Elles sont serbes et c’est un Croate, Anté qui se propose de faire de gros œuvre de réhabilitation de la maison…
En 2011, le couple inter-ethnique entre Lika et Marija peut enfin essayer de vivre son histoire, mais le doute et la méfiance demeurent…

Filmé dans l’arrière pays Dalmatien, à la fois riche d’une nature foisonnante et portant les stigmates de la guerre que Matanic montre avec une grande force, Soleil de Plomb fait jouer les 3 couples aux mêmes 2 acteurs Goran Markovic et Tihana Lazovic. Ce fil directeur crée de l’universel et si l’on ressent une réalité culturelle (qui passe aussi par la musique) et géographique forte, le film dépasse les simples Balkans pour donner à Romeo et Juliette revus à la lumière de l’ethnie un sens très contemporain. Un grand film, qui ne devrait pas repartir sans distinction de cette édition 2015 de Un Certain regard.

Soleil de plomb, un film de Dalibor Matanic. Avec Lukrecija Tudor, Goran Markovic, Tihana Lazovic, Nives Ivankovic, Dado Cosic. Durée : 2h03. Bac Films. 

https://www.youtube.com/watch?v=c7Ycz8w_bEI

Visuel : © Bac Films

[Cannes, Un certain regard] Madonna de Shin Sue-won, un thriller coréen bien mené
[CANNES 2015] Interview vidéo de Grimur Hakonarson, réalisateur de « Béliers », prix Un Certain Regard
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *