Cinema

Cannes 2012 : une cérémonie de clôture très émouvante

Cannes 2012 : une cérémonie de clôture très émouvante

27 mai 2012 | PAR Olivia Leboyer

Au terme de ces quinze jours de compétition, trépidants et pluvieux, c’est enfin le grand moment du palmarès.

Mené par Nanni Moretti, le jury a fait ses choix. Le regard intense, Nanni Moretti délivre sobrement les noms des lauréats de cette sélection 2012. Heureuse surprise de voir Ken Loach recevoir le Prix du Jury pour son extrêmement sympathique La part des anges, où il est question de débrouille et de whisky. Joie également pour les deux prix, très mérités, remis au film Au-delà des collines de Christian Mungiu : Prix du scénario et Prix d’interprétation féminine pour ses deux jeunes actrices (prix remis par Alec Baldwin, très en forme).

Le Grand prix revient au réalisateur italien Matteo Garrone pour son film

Reality. Le réalisateur mexicain Carlos Reygadas reçoit le Prix de la mise en scène pour Post tenebras lux : il y a quelques années, nous avions adoré son Japon. Son cinéma est très audacieux, libre et spécial. Et summum de joie pour nous lorsque le Prix d’interprétation masculine a été octroyé à l’acteur danois Mads Mikkelsen, que nous avions récemment admiré (de près) à Berlin dans le film Une affaire royale (l’autre acteur principal du film avait alors reçu le Prix d’interprétation !). Dans La chasse de Thomas Vinterberg, Mads Mikkelsen est stupéfiant. Le Prix lui a été remis par la très belle Gong Li.

Les robes de la soirée ? On remarque la belle robe blanche, élégamment portée sans aucun bijou, par Bérénice Bejo. La petite robe noire ajustée de Leïla Bekhti. Toujours sublime, Laura Morante porte une belle robe bleu nuit. Et une belle apparition de cinéma : Nastassja Kinski, en robe blanche, qui était venue avec Roman Polanski pour une séance spéciale de Tess.

La Palme d’or est très logiquement revenue au film de Michael Haneke,sensible, très fort, Amour. Nanni Moretti a l’air très ému. Audrey Tautou, superbe dans une robe  écru, et Adrien Brody, ont l’honneur de remettre la Palme d’or. Joliment, en clin d’œil à Claude Miller, Audrey Tautou glisse qu’une Palme permet certainement de trouver « la meilleure façon de marcher ». Sur scène, Michael Haneke est accompagné par ses deux acteurs principaux, Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant, rayonnants. Emmanuelle Riva évoque la passion qu’elle a éprouvée en travaillant avec Michael Haneke. Quant à Jean-Louis Trintignant, il confie que Haneke est à ses yeux le plus grand réalisateur vivant.

Dans son très beau discours, Jean-Louis Trintignant partage la Palme en quatre quarts, qui en deviennent vite cinq, puis six, pour finalement conclure sur un court poème de Jacques Prévert, qui nous invite à nous efforcer d’être heureux, au moins pour montrer l’exemple… Contenue, discrète, l’émotion est palpable et le public est debout.

Cannes, compétition officielle, le Palmarès de la 65ème édition
Live Report: Soirée Hip Hop Jazz au Mix
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *