Cinema

Bruno Crémer , une force tranquille

09 août 2010 | PAR Coline Crance

Bruno Crémer a succombé d’un cancer contre lequel il luttait depuis de longues années. Il avait 80 ans. Profil d’aigle, yeux bleus toujours teintés d’une certaine ironie,  à la hauteur de ce mystère que son physique, qui tenait plus d’une carrure d’un footballeur américain, imposait. Bruno Crémer fut l’une des figures incontournables et remarquables du cinéma français.

Il commence sa carrière au théâtre mais est très vite happé par le cinéma. Yves Allegret venu le voir au théâtre en 1957 le fait tourner dans son film La femme s’en mêle. Ce début très remarqué le conduit à enchainer les films. Courtisé et aimé pour son physique si particulier, les cinéastes n’ont cessé de traquer chez lui une sorte de force sous-jacente, secrète et dévastatrice. Bruno Crémer en effet par son interprétation de l’adjuvant Willsdorf de 317e section de Schoendoerffer s’impose dans le monde du cinéma. Interprétation jugée comme inégalable de vérité, il enchaîne les rôles de guerriers. Il travaille notamment avec Coutard dans La légion saute sur Kolwezi, avec Gantillon dans Sans sommation.

Puis peu à peu sa carrière se diversifie. Il endosse des rôles de plus en plus émouvants qui jouent sur cette force tranquille et nonchalante qu’il dégage à l’écran. Cette dose de mystère lui vaut de tourner avec Visconti L’étranger mais surtout d’incarner ce mystérieux et tourmenté professeur de philosophie en proie à la violence des sentiments qu’il éprouve pour son élève, l’étrange Vanessa Paradis dans Noce Blanche de Brisseau. Il retrouve cette même puissance de jeu en incarnant le mari mort noyé de Charlotte Rampling en 2000 dans le magnifique Sous le sable de François Ozon.

Néanmoins, malgré ses succès cinématographiques, si Bruno Crémer a conquis le cœur des français, c’est bien en interprétant à la suite de Jean Richard , le rôle du commissaire Maigret à la télévision. De 1991 à 2006 il tourne plus de cinquante épisodes qui font de lui une figure incontournable du petit écran. Chapeau vissé sur le crâne , éternelle pipe à la bouche, dents du bonheur et sourire toujours en coin, Bruno Crémer semble avoir été inventé par Simenon lui-même pour jouer le rôle de son commissaire fétiche.

Acteur donc complet, doué d’une grande présence scénique, il reste néanmoins très mystérieux sur sa vie privée. Il écrit toutefois en 2000 son autobiographie aux éditions de Fallois, intitulé Un certain jeune homme.

En 2006 , il apprend qu’il est atteint d’un cancer. Il quitte alors la scène et abandonne la série du commissaire Maigret. Il se retire pour continuer et terminer la fin de son voyage avec sagesse et maturité à l’image de cette force tranquille et puissante qu’il a toujours semblé incarner à l’écran.

Rires et rock s’invitent à Cognac du 13 au 15 août
Ballade sur l’ourcq
Coline Crance

7 thoughts on “Bruno Crémer , une force tranquille”

Commentaire(s)

  • ADIEU MONSIEUR CREMER JE VOUS REGARDE TOUS LES JOURS DANS LE COMMISSAIRE MAIGRET..JE VOUS REGRETTERAIS.CONDOLEANCES A VOTRE FAMILLE…….

    août 9, 2010 at 15 h 27 min
  • FRADET

    je presente mes condoléance a toute la famille ;on vient de perdre un des plus grand acteur francais;pas rien que pour maigret qu il tournais a la perfection mais il a fait d autre film manifique ;voyez sa fimographie pour moi il etait en haut du hit du cinema.au revoir bruno .

    août 9, 2010 at 15 h 51 min
  • Daniel et Opportune

    Nous vous regardons tous les jours car une grande sérénité émmane de vous et nous fait du bien. Vous étiez un beau et bon acteur que nous allons regretter. Merci pour ces moments merveilleux et adieu. Condoléances à vos proches.

    août 9, 2010 at 15 h 51 min
  • crance

    oui grand monsieur , qui n’a pas regardé maigret !

    août 9, 2010 at 17 h 12 min
  • doyen dominique

    atteinte moi aussi depuis de ongues années de cette maladie qui ns ronge comme une bête je sais combien MONSIEUR CREMER a dû souffrir, il était pour moi le charme dans toute sa puissance, avec un charisme, des yeux bleus à vouloir se perdre dedans, amoureuse de l’homme et acteur très certainement comme beaucoup d’autres femmes et je présente à son épouse qu’il caractérisait « comme une très belle femme » et à ses filles mes sincères condolèances nous penserons à vous au CHR DE LILLE VENDREDI // MR CREMER n’oubliez pas arrivé au paradis de saluer BERNARD GIRAUDEAU, PHILIPPE NOIRET, JP CASSEL ET BIEN D4AUTRES vous allez nous manquez mais au moins vous ne souffrirez plus ADIEU A VOUS

    août 10, 2010 at 17 h 19 min
  • ALLARD

    Heureusment qu’il nous reste vos films.. je vous regarde tous les jours en ce moment avec la série des maigrets. J’ai revu avec grand plaisir « Noces Blanches » Vous allez faire partie de ceux qui vons bien nous manquer Monsieur Cremer ! Toutes mes condoléances à votre famille.
    une fan !Marianne

    août 11, 2010 at 22 h 40 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *