Cinema
Autre regard sur Killer Elite (en salles le 26 octobre 2011)

Autre regard sur Killer Elite (en salles le 26 octobre 2011)

22 octobre 2011 | PAR La Rédaction

Pour sauver Hunter, son mentor et ancien partenaire, Danny est contraint de reprendre du service et de reformer son équipe. La mission de cet ancien agent des forces spéciales est de tuer trois assassins. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées, le SAS britannique. Couvrant le globe de l’Australie à Paris, Londres et le Moyen-Orient, Danny plongera dans un jeu très dangereux du chat et de la souris, où les prédateurs deviennent les proies.

Basé sur une histoire vraie, tiré du livre de Ranulph Fiennes, Killer Elite est un de ces films d’action qu’on ne regrette pas. À première vue, on pourrait être effrayé ou du moins se montrer réservé face à l’affiche qui peut laisser penser qu’on délaissera le scénario pour la notoriété des acteurs. Il n’en est rien, heureusement.
Jason Statham (Danny), si vous ne le connaissez pas, n’est pas seulement une star de blockbusters, mais également un grand acteur qui fait transparaître au mieux les tensions, les tourmentes, la sensation qu’aucun échappatoire n’existe, éprouvées par son personnage. Jason Statham devient notre héros, un nouveau Bruce Willis, le sourire ravageur en moins. Quant à Robert de Niro, tenant un rôle secondaire mais néanmoins essentiel, a une grande marge de jeu à l’opposé de Limitless, où il était véritablement sous-exploité. Du reste, on peut dire à propos de Clive Owen, qu’il est toujours irréprochable.
De plus, les faits relatés catégorisés comme réels captivent autant qu’ils troublent et dérangent, sur les coulisses de l’avidité quant au pétrole représentée des autorités occidentales, un méfait toujours supposément en vigueur.
On regrettera cependant les quelques faux-raccords, les scènes de bagarre parfois un peu trop longues, et mêmes les erreurs de montage qui donnent une impression de fausse note à certaines scènes.

En définitive, Killer Elite est un film d’action efficace, où les cascades sont excellemment orchestrées, avec quelques pointes d’humour et tenant une intrigue extrêmement passionnante.

Camille Lafrance

Live Report : Zoufris Maracas au Zèbre de Belleville
Mircea Cantor prix Marcel Duchamp 2011
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *