A l'affiche
« The humorist », un film ciselé sur l’URSS des années 1980 à voir au Festival Français du Film juif

« The humorist », un film ciselé sur l’URSS des années 1980 à voir au Festival Français du Film juif

08 janvier 2021 | PAR Yaël Hirsch

Inspiré par le Festival du Film juif de Toronto et proposé en ligne  en temps de COVID19 avec des films disponibles pendant 48h, Le Festival Français du Film juif propose 5 avant-premières dont The Humorist de Michael Idov. Un premier film cinglant et puissant qui suit les errances et les mots bridés d’un humoriste juif dans l’URSS des années 1980.

1984, alors que la conquête de l’espace se poursuit et que derrière le rideau de fer, les Etats-Unis font rêver, le comique Boris Arkadiev (extraordinaire Aleksey Agranovich que l’on découvre dans ce rôle) cumule crise de la cinquantaine, pression de la doxa du parti sur ses sketchs et de sérieuses pulsions autodestructrices. Adulé par tous, y compris les cosmonautes et les gloires nationales, il cabotine, boit trop et tourne à vide sur son intelligence qui blesse et qui le blesse volontiers en premier. Au retour du festival de Jurmala aux Pays-Baltes, il essaie un nouveau sketch devant le syndicat des cheminots et le KGB sonne à sa porte pour l’emmener… Sa femme et ses enfants ne cachent pas leur inquiétude…

Sacré meilleur film au Transilvania International Film Festival, ce petit bijou de couleurs à la fois  brillantes et estompées, de focalisation parfaite sur un héros assez antipathique, est d’une subtilité et d’une intelligence absolument bluffantes. Ecrit par Michael Idov et Lili Idova le couple qui avait co-signé de scénario de Leto de Kirill Serebrennikov (lire notre article), c’est un film vif, cinglant et très dur sur la nature humaine, particulièrement en temps soviétique. Diablement lancinant, The Humorist parvient à être drôle sans aucun gras, en costumes sans aucun flonflon et défenseur de la liberté d’expression sans aucun moralisme. Tout avance par petite touche, les non-dits et les lenteurs sculptent l’attente interminable d’un destin un peu pantin et l’on retient son souffle jusqu’à la fin, suspendue et gracieuse. Un bijou à voir d’urgence les 20 et 21 janvier sur le site du Festival Français du Film juif. 

The Humorist, de Michael Idov, avec Aleksey Agranovich, Yuri Kolokolnikov, Vilma Kutaviciute, Alisa Khazanova, Russie / Lettonie / République Tchèque, 2019, 1h40.

visuel : photo officielle (c) M Appeal

Poush Manifesto : nouvelle pépinière d’artistes
L’hommage de Steve Krief à Jim Haynes
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture