A l'affiche
Record de Spectre au box-office français : 850000 entrées premier jour pour James Bond le 11 novembre

Record de Spectre au box-office français : 850000 entrées premier jour pour James Bond le 11 novembre

12 novembre 2015 | PAR Gilles Herail

Le dernier James Bond a battu hier le vieux record du meilleur démarrage au box-office France, détenu par Spiderman 3 depuis 2007. Quelques éléments d’analyse pour comprendre pourquoi environ 850000 spectateurs (le chiffre sera précisé dans la journée) se sont déplacés en salles hier (et en avant-première la veille).

Les médias reprennent chaque semaine les éléments de langage des producteurs et des distributeurs pour titrer sur des pseudos « records au box-office » qui ne résistent souvent pas à une analyse un peu sérieuse. Une fois n’est pas coutume, le dernier James Bond a en revanche bien battu un vieux record en dépassant hier le score obtenu par Spiderman 3 lors de sa première journée d’exploitation (800.000 entrées). Même si les puristes que nous sommes pourraient objecter que le score annoncé contient 1/3 d’avant-premières organisées la veille (les distributeurs peuvent ainsi gonfler les chiffres) et que le film n’a aucune chance d’égaler le score final de Skyfall.

Le box-office repose sur une combinaison de facteurs, que l’on peut étudier à défaut d’anticiper (au grand dam des studios). L’exploitation des films est de plus en plus courte, les séances Paris 14h scrutées avec attention, le destin d’un film scellé dès les 5 premiers jours à l’affiche. Le bouche-à-oreille peut bien sûr s’installer et déjouer les pronostics initiaux mais les belles histoires restent des cas d’exception. Plusieurs critères entrent cependant en compte pour réaliser un démarrage spectaculaire. La concurrence d’abord, dans les segments susceptibles d’attirer les mêmes catégories de spectateurs. Les conditions climatiques et la date de sortie ensuite : les jours fériés en milieu de semaine avec une météo clémente sont une occasion unique pour attirer les spectateurs occasionnels. Le troisième facteur est l’attente: un élément plus diffus, que les meilleures campagnes marketing n’arrivent pas toujours à susciter. Une envie collective d’aller voir un film, sans que l’on sache trop pourquoi.

Spectre a réuni tous ces ingrédients. En sortant un mercredi 11 novembre sur 800 copies, avec 2 ou 3  salles dans les multiplexes et de très nombreuses avant-premières. L’attente était énorme car Skyfall fait partie des épisodes les plus aimés de la franchise. Et la campagne de promotion a su souligner la filiation avec l’épisode précédent, tout en laissant planer volontairement le doute sur la possibilité que Daniel Craig soit remplacé au prochain épisode. Autant d’éléments qui ont encouragé une affluence historique et de multiples séances complètes. Un record qui pourrait cependant ne tenir que quelques semaines, avec la sortie de Star Wars qui a de grandes chances de le dépasser.

Gilles Hérail

[Live-report] Ben Sidran, old school hipster au Sunset-Sunside (11/11/2015)
[Interview] « Le Sonic Visions : le grand rendez-vous indé du Luxembourg »
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *