A l'affiche
Premiers Plans : Angers centre du cinéma européen du 17 au 26 janvier

Premiers Plans : Angers centre du cinéma européen du 17 au 26 janvier

06 janvier 2014 | PAR Yaël Hirsch

La 26ème édition du festival Premier Plans ouvre le 17 janvier à Angers avec une photo extraite de Dogville pour belle affiche. Comme chaque année la création européenne est à l’honneur avec 80 films de jeunes réalisateurs, en compétition dans 6 sections et auxquels 200.000 € de prix seront remis. 9 jours de voyage dans le 7ème art européen. Alors qu’on attend encore que les membres des jurés soient révélés, voici les grandes lignes de la programmation

affiche premiers plans 2014En plus des 80 films en compétition, une vingtaine d’autres premiers ou deuxièmes films européens seront projetés dans des sections parallèles; Des hommages à de grandes figures du cinéma européen (rétrospective le danois Lars von Trier, le suédois Bo Widerberg, et les français Robert Bresson, Patrice Chéreau, ) A ceci s’ajoute un thème transversal qui s’annonce passionnant sur la métamorphose,

L’invité de cette édition est Deny Podalydès qui slalomera entre les écrans et le Théâtre National d’Angers. Il incarnera notamment  seul en scène Docteur Jekyll.

Une séance spéciale sera dédiée à la Grande Guerre, avec la projection des « Quatre de l’infanterie », de Georg Pabst (1930) et « La Grande Illusion » de Jean Renoir (1937).

Comme chaque année, des lectures de scénarios sont organisées et Angers invite le Beijing film festival et propose des œuvres tout droit venues de Chine.

Côté beaux-arts, c’est le graphisme de Grégoire Solotareff qui sera à l’honneur. Et côté transdiscipline,Premiers Plans organise un colloque sur le genre « clip »!

En clôture, Angers accueillera des stars, avec l’avant-première du film de Nicole Garcia, Un beau dimanche, avec Louise Bourgoin et Pierre Rochefort.

Films en compétition :
Longs-métrages européens
Tots Volem el Millor Per a Ella, de Mar Coll
I Corpii Estranei, de Mirko Locatelli
Palerme, de Emma Dante
Leçons d’harmonie, d’Emir Baigazin
Everyone’s Going to Die, de Jones
Miracle, de Juraj Lehotský
Razredni Sovraznik, de Rok Bicek

Longs-métrages français :
Des Etoiles, de Dyana Gaye
L’Armée du salut, d’Abdellah Taïa
La Belle Vie, de Jean Denizot
Tonnerre, de Guillaume Brac

Infos pratiques

Décès accidentel de la soprano Eva Ganizate
« L’amour est un crime parfait » : les frères Larrieu adaptent avec talent Philippe Djian
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture