A l'affiche

« One Piece Gold », un 13ème long-métrage clinquant et déjanté au cinéma !

« One Piece Gold », un 13ème long-métrage clinquant et déjanté au cinéma !

14 novembre 2016 | PAR Magali Sautreuil

One Pièce et l’équipage du « Chapeau de Paille » reviennent dans un treizième long-métrage. Sortie en salle le 2 novembre 2016, ce nouvel opus, supervisé par le créateur de la série Eichirô Oda,  est fidèle à l’univers du manga. L’histoire est classique, mais menée d’une main de maître. Au final, les deux heures du film vous paraîtront relativement courtes.

Si vous ne connaissez pas la série « One Piece », ce n’est pas grave. Nul n’est besoin de la connaître pour profiter de ce nouveau long-métrage, puisqu’il s’agit d’une histoire totalement indépendante et facultative. Par contre, si vous accrochez à l’atmosphère du film, rien ne vous empêche par la suite de vous atteler à la lecture du manga. Vous constaterez alors que ce nouvel opus s’inscrit dans la pure tradition « One Piece ». Cette continuité avec le manga est assurée par son créateur, Eichirô Oda, qui en a supervisé la réalisation en tant que producteur exécutif.

Cette dernière réalisation nous plonge dans un univers clinquant et déjanté. Après moult péripéties, l’équipage du « Chapeau de paille » a besoin de renflouer ses caisses. Pour allier l’utile à l’agréable, il décide de prendre un peu de bon temps au casino, mais pas n’importe lequel. Monkey D. Luffy, son capitaine, qui ambitionne de devenir le roi des pirates, vise le plus grand casino du monde : « Gran Tesoro ». Davantage  qu’un simple lieu de divertissement, il s’agit d’un véritable État indépendant, reconnu dans le monde entier. Considérée comme une zone neutre, pirates et Marine doivent se tenir à carreaux. Le seul capable de faire la pluie et le beau temps en ces lieux est son propriétaire : Gild Tesoro. Plus fort que le roi Midas, il a pouvoir de manipuler l’or à sa guise. Toute la ville et le casino en sont recouverts. Une pluie d’or tombe continuellement sur la cité, recouvrant par la même occasion les visiteurs et les habitants d’une fine pellicule d’or. Dans la capitale mondiale du divertissement, tout est fait pour que vous dépensiez tout ce vous avez, voire plus. Difficile de résister à la tentation, surtout pour l’équipage du « Chapeau de Paille », qui, en tant que VIP, bénéficie d’un crédit illimité. Mais vous vous doutez bien qu’une telle générosité à un prix. Un casino n’est pas une entreprise de philanthropie. Toute personne qui se trouve dans l’impossibilité de rembourser est réduite en esclavage. Luffy et ses amis n’échappent pas à la règle. Une seule solution : s’emparer du trésor de Gild Tesoro. Pour les aider dans leur braquage, Carina vient leur prêter main forte. Elle connaît parfaitement le casino. Ambitieuse et espiègle, elle sait exactement ce qu’elle veut… Comment l’équipage du « Chapeau de Paille » parviendra-t-il à s’échapper de cette prison dorée avec le jackpot ? Vous le saurez en allant voir « One Piece Gold » au cinéma.

Tout ce que l’on peut vous révéler est que l’histoire, bien que banale, ne manque pas de piment et de rebondissements. Elle saura vous tenir en haleine jusqu’à la fin.

Sublimement réalisé, le film claque visuellement. Les combats sont dantesques. On a l’impression d’assister à un véritable « show » à l’américaine. Ajouter à cela une pointe d’humour absurde et vous obtiendrez l’univers loufoque et intrigant de « One Piece ».

Ou du moins, un aperçu de l’atmosphère du manga, le scénario étant centré sur le tandem des voleuses Nami, la chapardeuse et Carina, la renarde et sur celui des deux compères Monkey D. Luffy, l’homme-caoutchouc, et Franky.

Vous aurez deux heures pour vous décidez si vous adhérez ou pas à l’univers « One Piece ». Deux heures, ça peut paraître long et pourtant, paradoxalement, vous constaterez que c’est trop court. Des pans entiers du film auraient mérité d’être davantage exploités. En effet, derrière les murs dorés et la superficialité de la ville se cache un univers d’une infinie tristesse. Dans ce théâtre d’ombres, on perçoit en filigrane un fond d’injustice sociale, des tragédies du quotidien engendrées par un monde pourri par l’argent. Même le grand Gild Tesoro n’est que le fruit de ce pourrissement.

Alors l’’argent fait-il réellement le bonheur ? Vous ne trouverez peut-être pas la réponse à cette question, mais vous passerez un agréable moment que ce soit en famille, entre amis ou en solo.

Caractéristiques techniques :

Titre : « One Piece Gold »

Genre : Japanimation – Action / Aventure

Scénariste : Tsutomu Kuroiwa

Réalisateur : Hiroaki Miyamoto

Producteur exécutif : Eichirô Oda

Distributeur : KMBO

Durée : 120 minutes

Sortie française au cinéma : le 2 novembre 2016

Vinyle Saison 1 : Une série sexe, drogue et rock’n’roll désormais culte !
L’art contemporain s’invite sur Trafalgar Square à Londres
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *