A l'affiche

Le diptyque indien haut en couleurs de Fritz Lang à nouveau sur les écrans

Le diptyque indien haut en couleurs de Fritz Lang à nouveau sur les écrans

19 juillet 2019 | PAR Yaël Hirsch

Cette semaine, Wild Side réédite les deux volets de l’épopée que Fritz Lang a filmée- en couleurs- lors de son retour en Allemagne (1959). Exotiques, sensuels, orientalistes et populaires Le Tigre du Bengale et le Tombeau Hindou sont sortis en version restaurée HD, le mercredi 17 juillet 2019. 

A Eschnapur, en Inde, un tigre terrorise la population. Venu y construire un hôpital l’architecte Henri Mercier (Paul Hubschmid) sauve une jolie danseuse sacrée Seetha (Debra Paget) des griffes du tigre. Une idylle commence, mais le sultan est aussi amoureux de la danseuse et l’enlève après un moment d’anthologie de danse des 7 voiles pour l’idole locale. Le preux architecte finit par retrouver sa belle et les amants s’échappent. Dans le deuxième volet, ils sont poursuivis par le frère du sultan et se font montagnards. Rattrapés, ramenés à Eschnapur, ils devront faire face au jugement des dieux. 

Les ors et les paysages s’enchaînent avec un kitsch d’époque inoubliable sur fond de grands dialogue en allemand dans cet authentique peplum hindou en deux volumes auquel la couleur flambante neuve rajoute encore du clinquant et du piment. Les héros sont beaux, la danseuse prêtresse rêvant d’Europe et chantant la Sehnsucht allemande avec conviction est extrêmement désirable. Bien sûr, l’étranger est parfois plus menaçant que les bêtes sauvages, mais cela tend l’action entre les scènes pittoresques de pâturage ou de sacre parfaitement déployées pour nous laisser haletants de désir et de suspens. Un plaisir un peu coupable, mais signé et filmé par Fritz Lang c’est trop bon pour s’en priver. 

Le Tigre du Bengale et le Tombeau Hindou,,deux films réalisés par Fritz Lang (1959), avec Paul Hubschmid, Debra Paget, Walther Reyer, 1h40 et 1h40, sortie en version restaurée HD le 17 juillet. Existe aussi en coffret Dvd chez Wild Side.

visuel : affiche du film

Le voyage lyrique de Yu Shao aux Estivales de musique en Médoc
HISTOIRE(S) DU THÉÂTRE II, Faustin Linyekula rate sa reprise au Festival d’Avignon
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *