A l'affiche

« L’Amour flou », un beau film sur la fin sans fin par Romane Bohringer et Philippe Rebbot

« L’Amour flou », un beau film sur la fin sans fin par Romane Bohringer et Philippe Rebbot

06 octobre 2018 | PAR Yaël Hirsch

C’est la comédie douce-amère qui va vous séduire cet automne. Romane Bohringer et Philippe Rebbot ont écrit, tourné et joué ensemble cet Amour flou vibrant de vie et de tendresse. Une comédie maligne qui fait sourire et réfléchir, prix du public à Angoulême et à voir seul ou en bande dès le 10 octobre sur les grands écrans.

[rating=4]

Après dix ans de vie commune et deux enfants qu’ils adorent, Romane et Philippe ne sont plus amoureux. Ils s’irritent l’un l’autre, ils ne dorment plus ensemble, ça tire, ça tend, ça tangue. Bref, leur histoire de couple est finie. Ils se quittent mais n’ont pas envie de quitter leur famille. C’est alors qu’ils inventent l’idée d’un « sépartement » : deux appartements côte à côte où les enfants sont libres de circuler au gré des activités proposées. Mais n’est-ce pas une façon de ne pas se quitter ?

Quelle jolie idée d’écrire à deux voix cette histoire à la fois joyeuse et douloureuse de séparation impossible. Dans un style Nouvelle Vague parfaitement remis au goût du jour de nos années 2010, deux immenses comédiens racontent avec une bonne foi et une honnêteté formidable un quotidien peu glorieux et si humain… On adhère à chaque situation. Et l’on se laisse volontiers surprendre par cette comédie bien rythmée, aux personnages secondaires plus vrais que nature et très touchante. Un film qui marque les esprits, qui faire à la fois rire et penser et où l’on se projette tous un peu. Précieux !

L’Amour flou, de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, Avec les deux auteurs-réalisateurs, Reda Kateb, Richard Bohringer, Rezo Films, 1h37, sortie le 10/10/2018.

Visuels : affiche officielle du film

« Macbeth » de Jo Nesbø : réécrire, est-ce trahir ?
« Eh bien, dansez maintenant » : laissez Ilka Schönbein vous conter ses histoires au bord du lit…
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *