A l'affiche
[Interview] Pleins feux sur les soirées Pop Corn

[Interview] Pleins feux sur les soirées Pop Corn

17 septembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

pop-corn-project

Alors que le sympathique Pop Corn Project ouvre dimanche 22 septembre sur « Annie Hall » sa troisième saison de cinéma épicé au fooding et aux mix qui donnent envie d’aller parler au voisin, nous avons demandé à l’une des organisatrices de ce concept cinéphile et jovial, Hélène Audouard, de nous en dire un peu plus sur ce que 2013-2014 nous réserve en pop corns…et en bons films à redécouvrir!

Bonjour Hélène, pouvez-vous vous présenter ?
Bonjour. J’ai 23 ans, je suis diplômée d’HEC et spécialisée dans la communication digitale. Passionnée de musique, de cinéma & de toutes sortes de manifestations culturelles, je m’occupe du PopCorn Project depuis près d’un an, avec une équipe de quatre autres passionnés.

Comment a débuté le Pop Corn project ?
Après des études d’ingénieur, Samuel Mottet et Alexandre Paquot ont eu l’idée début 2011 du PopCorn Project. Dès le départ, leur objectif était de créer un Cinéma Social Club: un nouveau concept de ciné-club, dont l’originalité est d’allier une programmation participative, et l’organisation d’un véritable événement autour de la projection (champagne-popcorn, introduction en salle par un spécialiste, buffet dinatoire & DJ set).

Pourquoi et surtout comment allier ciné, fooding et musique ? Peut-on faire les 3 à la fois ?
Il faudrait toujours pouvoir faire les trois à la fois !
Notre constat de départ est de voir que trop souvent, à la fin d’un film, on se quitte sur un trottoir après avoir échangé trois mots. Nous estimons que le cinéma mérite mieux que ça, et c’est pour cela que nous voulions qu’il y ait un vrai moment d’échange après la projection du film. Le fooding et la musique aident à créer un contexte sympa où les gens peuvent discuter, partager et se rencontrer.

Peut-on à la fois être cinéphile et branché ?
L’idée n’est pas vraiment d’être branché, mais plutôt de générer un enthousiasme nouveau autour des chefs d’œuvre du cinéma. On considère qu’on fait plutôt de la « cinéphilie facile », abordable par n’importe qui s’intéresse un minimum au cinéma. Ce sont des soirées ouvertes à tous.

Y’a-t-il une véritable communauté « Pop corn » ?
Oui ou tout du moins elle grandit petit à petit au fil des événements ! Aujourd’hui nous avons 2500 membres inscrits sur le site, et nous sommes heureux de voir que beaucoup participent en votant pour le film qu’ils ont envie de voir. Nous espérons qu’elle continuera à croitre mais surtout qu’elle continuera à être active et qu’elle participera le plus possible à la conception des événements.

Qui s’occupe de la programmation ? Est-elle classique ? Quelle est votre ligne éditoriale ?
Nous faisons la programmation tous ensemble avec l’équipe du Pop Corn Project, c’est l’objet de longs débats & surtout très animés, car nous sommes tous passionnés de cinéma et chacun défend âprement ses sélections. Notre objectif est de remettre à l’affiche, ces grands films qui ont fait l’histoire du cinéma : Faire découvrir ou redécouvrir, sur grand écran, les trésors du 7ème art, des plus grands classiques aux petites perles d’aujourd’hui.

Pouvez-vous nous parler de la thématique choisie pour 2013-2014 ?
Le thème pour 2013-2014 « Il était une fois le film culte ». Cette année, nous avions envie de (re)voir des films cultes, et d’en parler à travers différents prismes. Par exemple, le décor, les bandes originales, ou encore le scandale qui a entouré le film à sa sortie. Ce sont autant de manières d’aborder ces films intemporels.

Pour cette troisième année Pop Corn, le projet s’élargit, combien d’évènements sont prévus chaque mois ?
Nous proposons désormais deux soirées par mois :
– La PopCorn, l’original ciné-cocktail le dimanche de 17h30 à 22h30 au Club de l’Etoile, dont le film est choisi par la communauté.
– La Bobine, le nouveau rendez vous ciné-apéro en semaine de 20h à 23h, dans un cinéma de quartier, pour découvrir un grand classique, sélectionné par l’équipe Popcorn dans le thème du mois, introduit en salle par un spécialiste et suivi d’un apéritif.

Page facebook du Pop Corn Project.

Visuel : (c) affiche de la première session de l’automne autour de Annie Hall.

Prix pour une soirée Pop Corn : 30 euros/

La sélection du mardi : bestiaire en rafale, rêve animal
Gagnez 10×2 places pour la soirée « A Night with…Miguel Campbell – Amirali Robert James – Stephan- Tibo’z » au Showcase le 21.09
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *