A l'affiche
[Critique] « Retour à la vie » d’Illaria Borrellli et Guido Freddi : une déclaration d’amour aux enfants du Cambodge

[Critique] « Retour à la vie » d’Illaria Borrellli et Guido Freddi : une déclaration d’amour aux enfants du Cambodge

25 février 2015 | PAR Yaël Hirsch

Illaria Borrelli est une actrice et réalisatrice italienne engagée, son compagnon, Guido Freddi, a travaillé avec elle et réalisé des documentaires. Dans l’effroi du tourisme sexuel où l’on abuse des enfants et amoureux du Cambodge, ils livrent un Retour à la vie habité, et qui sort le 4 mars en salles en France.

[rating=3]

Mia (Illaria Borrelli, très touchante) est une photographe à succès à qui il ne manque qu’un enfant. Son mari (Philippe Caroit) travaillant au Cambodge, elle décide de venir le surprendre amoureusement et d’en profiter pour lancer un bébé. Mais en arrivant elle suit le touk-touk de son compagnon et découvre qu’il se rend dans un bordel où les prostitués sont des enfants. En état de choc, elle s’évanouit sur le champ et se réveille pour apprendre à connaître ces esclaves sexuels. Elle décide alors d’en sauver en moins une, la petite Srey (Setha Moniroth), vite rejointe par deux camarades, dans un road-trip fou où Mia essaie de rendre ces petites-filles à leurs familles, les proxénètes étant à leurs trousses.

Si certains aspects du scénarios et des dialogues sont un peu trop « indignés » pour ne pas être lourds,Retour à la vie accroche le spectateur, porté par la rage de ses réalisateurs, leur amour pour le Cambodge qui passe par une photo éblouissante. Et surtout : un rythme très bien mené avec le temps pris pour suivre des scènes quotidiennes aussi bien que des moments de course-poursuite à suspense. Les psychologies des personnages et les acteurs sont également justes, attachantes et se révèlent tout le contraire de manichéennes. Retour à la vie est un film d’autant plus attachant qu’on sent qu’il est fait dans l’urgence et la nécessité de transmettre un message.

« Retour à la vie », d’Illaria Borrellli et Guido Freddi, avec Illaria Borrelli, Setha Moniroth, Philippe Caroit, Italie/Cambodge, 2012, 89 min. Destiny Distribution. Sortie le 4 mars 2015.

visuel : photo officielle du film

Interview croisée Chill Bump x Hippocampe Fou
« Jeux de planches » au Funambule Montmartre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *