A l'affiche
[Critique] « Les Flingueuses» : Sandra Bullock et Melissa Mc Carty parfaites dans le buddy movie féminin de l’année

[Critique] « Les Flingueuses» : Sandra Bullock et Melissa Mc Carty parfaites dans le buddy movie féminin de l’année

28 août 2013 | PAR Gilles Herail

[rating=4]

Le réalisateur de Bridesmaids revient avec une nouvelle comédie féminine à l’humour un peu crasse qui a largement séduit le public américain. Ce buddy movie très année 90 où les deux actrices principales prennent un plaisir évident à en faire des tonnes est sans grande compétition la meilleure comédie de l’été.

On avait découvert Bridesmaids et sa parodie acerbe des films de mariage où le graveleux s’immisçait entre deux scènes d’essayage de robe. Le succès du film a permis à Paul Feig de recruter deux stars pour nous proposer sa version des Fliquettes de Beverly Hills. Sandra Bullock est l’agent parfaite du FBI détestée par ses collèges. Melissa Mc Carthy est la flic de proximité qui distribue des claques aux petits dealers locaux et jure à tout va. Postulat simple qui ne changera pas d’un iota durant tout le film.

On connaissait Melissa Mc Carthy qui, si elle commence à tourner en rond avec des rôles et des effets comiques franchement redondants, reste l’actrice la plus drôle à Hollywood. On est en revanche bien plus surpris par Sandra Bullock qui loin de se faire voler la vedette est elle aussi hilarante dans un rôle de sainte nitouche insupportable qui apprend à se décoincer un peu. Les Flingueuses nous donne un peu d’humour burlesque, de dialogues ciselés, de scènes d’action jamais trop présentes et joue à fond sur la complicité des deux actrices principales et des multiples seconds rôles (la très « classieuse » famille de Melissa Mc Carthy).

Sans l’once d’une baisse de rythme sur près de 2heures, The Heat est un film de potes pas fin mais fait avec une belle générosité. Après un été surchargé de blockbusters, une petite comédie sans ambition mais bien troussée (comme le récent De l’autre coté du périph) ne peut pas se refuser. Petit conseil cependant, préférez la Version Originale, non par snobisme mais car la verve et les insultes de McCarthy ont bien du mal à être doublées.

Gilles Herail

Sortie DVD: La Cage Dorée, retour sur le succès surprise du printemps qui rend hommage à la communauté portugaise de France
Walhalla t1 : terre d’écueils. Les vikings en goguette
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *