DVDs
Sortie DVD: La Cage Dorée, retour sur le succès surprise du printemps qui rend hommage à la communauté portugaise de France

Sortie DVD: La Cage Dorée, retour sur le succès surprise du printemps qui rend hommage à la communauté portugaise de France

28 août 2013 | PAR Gilles Herail

[rating=3]

La Cage Dorée avait bien préparé son terrain en ciblant la communauté portugaise de France et avec une promotion en amont multipliant les avant-premières pour lancer le bouche-à-oreille. Avec le résultat que l’on connait: plus d’un million d’entrées en France et une carrière incroyable au Portugal. Retour sur cette jolie comédie pas exempte de défauts qui sort en dvd le 26/08/2013.

affiche La Cage Dorée pourrait faire penser aux Femmes du 6ème étage de Philippe Legay qui racontait pourtant une histoire bien différente, dans un tout autre contexte. Ruben Alves nous parle du contemporain, des parents maçons et concierges mais surtout de l’écart qui se creuse avec la seconde génération et des potentiels conflits sur fond de retour au pays, mariage extracommunautaire et honte du statut social de ses parents. Le principal reproche que l’on pourra faire à Ruben Alves est d’avoir voulu tout dire sur son ressenti de l’immigration portugaise et sur l’histoire de la famille, brassant de nombreux thèmes qui sortent parfois maladroitement de la bouche des personnages. Le réalisateur aurait parfois gagné à choisir et à se limiter.

Plus qu’une vraie comédie, La Cage Dorée est une chronique tendre où les acteurs portugais  de second rôle (notamment une fabuleuse mamie) cabotinent avec un plaisir communicatif. On sourit plus que l’on ne rit, sauf Chantal Lauby explose avec son personnage de bourgeoise lunaire bizarroïde, totalement à côté de la plaque, qui réserve les meilleures répliques du film. On pourra reprocher au film sa facture télévisuelle, ses petits problèmes de direction d’acteur et ses maladresses dans les symboles et les métaphores un peu trop appuyées. Reste un très joli couple principal, Maria et José qui tiennent le film. Ruben Alves décrit avec beaucoup de sincérité ce couple de parents qui se sont sacrifiés toute leur vie et qui au moment d’enfin profiter sont la victime de machinations dans tout le quartier pour les empêcher de partir.

photo

Deux scènes portent une certaine violence et amènent le film vers l’ambigu. Quand le fils, en compagnie d’une jeune donzelle croise sa mère en l’ignorant, l’amenant à se présenter comme la concierge pour ne pas le gêner. Et lors du diner entre la famille Ribeiro et la famille Caillaux où le complexe d’infériorité ressort en cherchant à faire plus français que français. La cage dorée n’est pas le film de l’année mais fait partie de ces petits feel-good movie pas désagréables. Il confirme aussi une des tendances actuelles du cinéma français qui redécouvre la question de l’identité et des racines dans des communautés oubliées, algériennes, marocaines, portugaises. Il y avait un vide à combler et le succès de la Cage Dorée est de ce point de vue mérité.

Gilles Hérail

La cage dorée, une comédie franco-portugaise de Ruben Alves, sortie en dvd le 26 aout 2013

« Berzerk », le nouveau titre à l’écoute d’Eminem
[Critique] « Les Flingueuses» : Sandra Bullock et Melissa Mc Carty parfaites dans le buddy movie féminin de l’année
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *