A l'affiche
[Critique] « A toute épreuve » : Neuilly sa mère rencontre les profs (et La Fouine). Bon enfant

[Critique] « A toute épreuve » : Neuilly sa mère rencontre les profs (et La Fouine). Bon enfant

07 juillet 2014 | PAR Gilles Herail

Version pêchue et assez réjouissante des Sous Doués, version 2014, A toute épreuve joue la.carte de l’ultra contemporain et de la modernité. Film d’ados estival tout à fait recommandable, on y rit bien plus que pour Les Profs, notamment grâce à la Fouine qui hérite d’un rôle assez culte. 

[rating=3]

Synopsis officiel: Lycée Le Corbusier, un lycée quelconque ou presque… Greg passe son bac cette année et c’est loin d’être gagné. Pour continuer à vivre son grand amour avec Maeva, il envisage un casse improbable, un casse qui doit être invisible et pour cela il monte une équipe, leur mission : voler les sujets du bac.

La comédie scolaire est un genre à part entière dont le succès ne s’est jamais démenti. Les Sous doués et le P.R.O.F.S des années 80 avec Luchini et Bruel, Le plus beau métier du monde avec Depardieu, Dangerous Minds et Les Profs de PEF ont tous rencontré un large succès. A toute épreuve est donc un goubli-boulga mélangeant en les digérant plus ou moins bien toutes ces influences en les transposant dans la France de 2014. La classique comédie adolescente déroule ses personnages et ses rebondissements attendus, le tout dans un format 90 minutes très formaté. Sur la forme, Antoine Blossier colle à un esprit BD, revendiqué dès le générique et se traduisant par la suite par une approche burlesque des gags (des coups, des chutes) et un rythme effréné parfois artificiel. On regrette le manque d’ambition des scènes d’action qui auraient du chercher un esprit SpyKids à la française, peut être trop risqué pour ce genre de production.

Mais A toute épreuve capte quelque chose, un air du temps et un sens de la dérision qui en font un spectacle tout à fait recommandable. L’humeur est à la blague et le scénario met donc le paquet sur une vulgarité quasi obsessionnelle, des références sexuelles à foison, des gags en dessous de la ceinture et un style plus « Radio Libre » que « Les vacances de Ducobu ». Si l’on accepte cela, le film se révèle souvent drôle, mobilisant aussi bien son casting d’ados que des personnages adultes qui fonctionnent tous très bien. Cette plongée dans le douloureux monde des adolescents vous fera sentir immédiatement vieux con mais pourrait bien satisfaire votre curiosité face à cette génération chatroulette aux codes obscurs. A toute épreuve bénéficie surtout du charme de la performance de La Fouine qui se sort avec les félicitations du jury de son premier grand rôle au cinéma. Un loser passé par la case prison après un échec tonitruant dans sa tentative de vol des sujets du bac qui cherche à prendre sa revanche sur le système. L’occasion de voir la Fouine s’auto parodier en Scarface du pauvre est une raison presque suffisante pour découvrir une comédie pas follement ambitieuse mais qui remplit honnêtement son contrat. A toute épreuve sort le 9 juillet contre la suite du très familial et France éternelle Petit Nicolas. On a choisi notre camp…

Gilles Hérail

A toute épreuve, une comédie d’Antoine Blossier avec La Fouine, Marc Lavoine, Thomas Soliveres et Samy Seghir, durée 1h35, sortie le 9 juillet 2014

Visuels et bande-annonce officiels du film.
[Avignon OFF] Entretien avec Marie Clavaguera-Pratx autour de A l’approche du point B
Les soirées culturelles du Ramadan
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture