A l'affiche
Conférence de presse de « Jacky au Royaume des filles »

Conférence de presse de « Jacky au Royaume des filles »

14 janvier 2014 | PAR Olivia Leboyer

Jacky 2

Nous avons beaucoup aimé le nouveau film de Riad Sattouf, Jacky au Royaume des filles, une fable grinçante sur l’inversion des sexes et l’absurdité de toutes les formes de domination (voir notre critique). Lors de la conférence de presse, Riad Sattouf était entouré de la plupart de ses acteurs, signe d’un bel esprit de troupe. Le film sort le 29 janvier, et nous le recommandons vivement.

Riad Sattouf n’est pas venu seul pour la présentation de Jacky au Royaume des filles : Vincent Lacoste et Anthony Sonigo, bien sûr, mais aussi Didier Bourdon, Anémone, Valérie Bonneton, Michel Hazanavicius, ainsi que la productrice Anne-Dominique Toussaint étaient présents, heureux de parler de ce film foisonnant, plein d’idées et de culot. Comme l’a souligné Didier Bourdon, l’avantage des très bons films, c’est qu’ils permettent plusieurs niveaux de lecture. Ce Jacky est une comédie, mais une comédie grinçante, qui distille un certain malaise. On y rit jaune. C’est aussi, essentielllement, un film sur la rébellion adolescente, comme sursaut nécessaire. Riad Sattouf y insiste : les premiers changements à faire, c’est à l’intérieur même de la famille qu’il faut les faire. Comme dans sa BD Pascal Brutal, Riad Sattouf se moque ici de la virilité comme norme imposée, et de tous les stéréotypes. Il s’agit bien de dynamiter la pensée unique, le conformisme. Le fait d’être obligé de penser comme les autres, c’est la source et l’essence de toute dictature.

Valérie Bonneton et Anémone confirment qu’elles ont pris du plaisir à jouer des femmes viriles, en possession du pouvoir et de ses possibles dérives. Quant à Michel Hazanavicius, son rôle l’a intéressé et amusé : faire l’acteur, déjà, représente pour lui une expérience nouvelle et jouer un sex-symbol est, bien sûr, valorisant et agréable ! Didier Bourdon, Vincent Lacoste et Anthony Sonigo, eux, portaient davantage les pesantes voileries que le simple slip : symbole d’oppression, ce costume, mixte de plusieurs religions, était pesant, et déterminait une courbure du corps. Riad Sattouf a redit son admiration pour Didier Bourdon qui, avec les Inconnus, osait montrer de manière frontale la bassesse humaine.

Pour le tournage en Géorgie, l’équipe du film s’était attachée à ne filmer que les endroits les plus moches, pour montrer l’absence de vie et de diversité, la désolation, comme l’entendait Hannah Arendt. De nombreux détails ont été pensés pour mettre en lumière l’absurdité des dictatures : ainsi, la nourriture recyclée, en circuit fermée, les habitants de Bubune mangeant leur propre merde. Les interdits alimentaires, en eux-mêmes, témoignent d’une bêtise patente, d’une volonté de s’exclure des autres humains. Des références à Soleil vert également, que Riad Sattouf adore.

Et cette variation du mythe de Cendrillon pose la question, éminemment flottante, de l’identité sexuelle, un thème important chez Riad Sattouf. De la psychanalyse légère et drôle, qui ne se prend pas au sérieux, mais qui entend placer le spectateur dans une position inconfortable, de questionnement permanent.

Jacky au Royaume des filles est un film drôle, intelligent et, surtout, un film en toute liberté.

Jacky au royaume des filles, de Riad Sattouf, France, 1h30, avec Vincent Lacoste, Charlotte Gainsbourg, Didier Bourdon, Anémone, Valérie Bonneton, Michel Hazanavicius, Noémie Lvovsky, Laure Marsac, William Lebghil, Anthony Sonigo. Sortie le 29 janvier 2014.

visuels; affiche et photo officielles du film.

Festival du Ptit Clap : 5e édition
Gagnez 5×2 places pour la pièce « Push Up » à l’Etoile du Nord le 28 janvier
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture