A l'affiche
[Cannes Compétition] « Les merveilles » d’Alice Rohrwacher, un film italien passéiste en compétition

[Cannes Compétition] « Les merveilles » d’Alice Rohrwacher, un film italien passéiste en compétition

17 mai 2014 | PAR Yaël Hirsch

Comme l’an dernier une seule femme réalisatrice a été retenue en compétition officielle pour un premier film. Le long métrage d’Alice Rohrwacher, Les merveilles dépeint une famille d’apiculteurs italiens tentant de lutter contre la modernisation et la tertiarisation de leur région dans les années 1980. Un film humain qui regarde vers le passé, tant sur la forme que sur le fond.

[rating=3]

Dans une ferme en Ombrie, à la fin d’un été maussade des années 1980, le père de famille adjoint à l’aide de ses quatre filles et de sa femme, celle des bras d’un jeune délinquant quasi-muet, Martin. Ce dernier s’entend bien et à mi-mot avec l’aînée de la tribu, Gelsomina (formidable Alexandra Lungu), qui par ailleurs rêve d’ouvrir de nouvelles perspectives à la famille endettée et sur la brèche en remportant un prix au concours télévisé, « Village des merveilles », qui vante les artisans et paysans du terroir…

Évoquant l’Italie rurale en bout de course des années 1980 avec une justesse saisissante, Alice Rohrwacher filme comme il y a 20 ans. Sa manière de peindre de manière fine et naturaliste fine d’une adolescence marginale, libre et en même temps livrée à elle-même, fait penser à des réalisateurs français comme Assayas ou Rohmer. Un joli film, un peu languissant et peut être pas tout à fait original. La Grande Bellezza présentée en compétition l’an dernier, avait plus de cachet pour évoquer ce thème qui semble revenir comme une hydre à chaque fois que l’Italie est présentée à Cannes : la fin d’un monde.

Les merveilles (La Meraviglie) d’Alice Rohrwacher, avec Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck, Alba Rohrwacher, Italie, 2014, 1h50. Ad Vitam. En compétition.

Visuel : Photo officielle du film

Retrouvez tous les articles du Dossier Cannes 2014 ici.

[Cannes, Un certain regard] « Run », stimulante odyssée ivoirienne pour toutes les oreilles
[Cannes, Un certain regard] Une « Disappearance of Eleanor Rigby » bien lourde
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “[Cannes Compétition] « Les merveilles » d’Alice Rohrwacher, un film italien passéiste en compétition”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture