A l'affiche

Best-of ciné 2016 : Les meilleurs films documentaires de l’année 2016

Best-of ciné 2016 : Les meilleurs films documentaires de l’année 2016

21 décembre 2016 | PAR Gilles Herail

Les tops de fin d’année oublient trop souvent le genre documentaire, qui a également du mal à attirer du monde en salles (hors phénomènes comme Demain). Toutelaculture répare l’affront en consacrant un dossier dédié à ces films du réel qui nous ont interrogé, questionné, ému ou surpris en 2016. Avec le top 5 (sans classement) des documentaires préférés de chaque chroniqueur ciné cette année. 

documentaires-best-off

Gilles

Dernières nouvelles du cosmos. Julie Bertuccelli nous ouvre les portes d’un univers sensible et intellectuel différent à travers le portrait fascinant et désarçonnant d’une poétesse autiste. Un témoignage désarçonnant et fascinant.

Toto et ses sœurs. Une chronique sur l’enfance, loin de tout voyeurisme, qui nous plonge en immersion dans le quotidien d’une famille rom de Bucarest. L’expérience est parfois choquante mais laisse la porte ouverte à une forme d’espoir. Tout simplement bouleversant.

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd. Un film engagé sur la défense de la langue des signes et de la culture Sourde qui nous fait découvrir la beauté d’une forme de communication différente qui s’est enrichie depuis plusieurs siècles.

No land’s song Ayat Najafi réalise un documentaire bouillonnant sur la force de la culture pour briser les tabous culturels et religieux. En retraçant le parcours du combattant de l’organisation d’un concert défiant l’interdiction pour les femmes iraniennes de se produire sur scène en solo.

Les habitants. Depardon imagine un dispositif simple mais génial, laissant une liberté de parole absolue à des passants qui conversent de tout et de rien, sans filtres ni consignes. Acceptant de partager une vraie intimité.

 Yaël

Where to invade next: affaibli mais toujours plein d’énergie, Michael Moore fait le tour du monde pour trouer des idées pour régénérer son pays, les Etats-Unis. Alors que le réalisateur américain avait prévu la victoire de Trump, son dernier documentaire est une touchante déclaration d’amour à son pays.

Un vrai faussaire : Jean-Luc Léon dresse un portrait irrésistible de Guy Ribes, qui a peint des centaines de faux PIcasso, Léger, Chagall etc… avec grand succès. de Silvia Munt : un documentaire très fort sur la  crise du logement en Espagne. La logique de déshumanisation est décortiquée avec finesse.

Olivia

Afectados (Rester debout) de Silvia Munt : un documentaire très fort sur la  crise du logement en Espagne. La logique de déshumanisation est décortiquée avec finesse.

Grégory

Les Bois dont les rêves sont faits de Claire Simon: Singulier, étrange et poétique, Les Bois dont les rêves sont faits offre une visite de Vincennes à multiples visages. Un enchantement de 2h30 (durée qu’on ne ressent jamais) qui est, peut-être, le plus beau film documentaire de l’année 2016 !

Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich: Voici le documentaire sur le plus grand film de science-fiction jamais réalisé ! Un grand bonheur pour tous les amateurs de cinéma, de s-f, et de Jodorowski ! Un voyage unique dans l’univers d’un artiste qui ne ressemble décidément à aucun autre.

Les habitants de Raymond Depardon: Le cinéaste part à la rencontre des français. Bâti sur un dispositif faussement simple, Les Habitants renouvelle le cinéma documentaire de Depardon et
livre une radiographie précise de la société française de 2016. Beau et instructif ! 

Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier: le documentaire incontournable sur l’Histoire du cinéma français par un cinéphile passionné. Un voyage subjectif, fait d’élans et
de coups de griffes, riche d’extraits merveilleux de notre patrimoine cinématographique. Le plus beau cadeau de l’année 2016 pour tous les amoureux du 7ème Art !

Sonita de Rokhsareh Ghaem Maghami: Un documentaire épatant et positif sur une jeune rappeuse afghane se battant pour les droits des femmes en Iran. Voilà un film vivant et vivifiant ! Féminin et féministe ! Sonita pose, en outre,  des questions passionnantes sur la place que doit tenir la caméra dans un documentaire et sur l’impact qu’a un tournage sur la vie de ses protagonistes.

Hugo

Merci Patron. François Ruffin s’en prend aux méthodes du groupe LVMH dans un documentaire saisissant et qui passionne. Que ce soit par son sujet où Ruffin y est très critique que par les intervenants qui émeuvent, le film fait sourire et redonne des allures comiques aux documentaires comme pouvait le faire un Michael Moore.

Free to run. Pierre Morath remonte le temps pour les plus grands amateurs de course à pied et dévoile les prémices d’une activité qui désormais ordinaire. Le documentaire retrace donc la belle épopée de la course à pied sans laisser de côté les faits historiques qui ont fait ce sport.

visuel : collage

Best Of Beaux-Livres 2016
« Les diamants sont éternels » : l’Intégrale de Dalida en 28 cds
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *