Arts
Shag : première galerie d’art virtuelle et communautaire

Shag : première galerie d’art virtuelle et communautaire

10 novembre 2011 | PAR Liane Masson

Shag (pour Seriously Hazardous Art Gallery) est une galerie d’art d’un genre nouveau, qui fait appel au virtuel et au mécanisme communautaire pour faire découvrir les talents artistiques de demain sur le net. Un concept inédit et révolutionnaire.

 

Shag est une nouvelle galerie d’art qui fait appel au virtuel et au mécanisme communautaire pour faire découvrir de nouveaux talents artistiques (photographes, peintres, sculpteurs, etc.).

Comment ça marche? Les artistes peuvent envoyer directement leurs contributions, car la galerie est implantée sur Tumblr, site de microblogging consacré à l’image. Si Shag aime la contribution d’un artiste, le travail de ce dernier est alors publié dans la galerie, avec un lien renvoyant vers son travail. Conçue par deux publicitaires, Guillaume Gamain et Pierre-Arnaud Gillet, Shag proposera également à certains artistes un contrat de représentation et la possibilité d’exposer en France.

Les premiers artistes représentés par SHAG sont : Sandrine Estrade Boulet, Phedia Mazuc, Cheyenne Schiavone, Emeline, Emmanuel Colombani, Rohan Graeffli, Olivier de Sagazan, Lisa Scheer (USA), Akinao Saito (Japon), LichtFaktor (Allemagne) et Leon Steele (Grande-Bretagne).

Régulièrement mis à jour, Shag est un site d’art aléatoire qui vise aussi à faire découvrir des artistes sans forcément les représenter, mais dans un pur esprit de curiosité.

Au final, un très bon endroit pour découvrir les talents de demain.

 

Visuel : Lady 3 (c) Cécile Decorniquet

15e Cinéma du Québec à Paris au Forum des images
Le festival d’Automne en Normandie met le cap au Nord !
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *