Arts
« Regards croisés sur la Beauté » ou découvrir l’Institut Bernard Magrez à Bordeaux

« Regards croisés sur la Beauté » ou découvrir l’Institut Bernard Magrez à Bordeaux

05 janvier 2013 | PAR Sarah Barry

Plus que trois semaines pour profiter de l’exposition « La Belle & la Bête – Regards croisés sur la Beauté » à l’Institut Culturel Bernard Magrez à Bordeaux : Martial Raysse, René Magritte, Bernard Buffet, Mircea Cantor, André Masson, Xavier Veilhan, Yves Klein, et j’en passe … tous sont présents pour illustrer dans leur confrontation la dualité de la Beauté, impression changeante selon les regards et les comparaisons. Une manifestation qui se contente déjà de convaincre par son cadre, celui du splendide château Labottière.

La Beauté est un sujet central de l’art. Indéfinissable, elle l’est dans sa complexité, sa subjectivité et dans toutes les réflexions et les sentiments qu’elle peut susciter. Une ancienne façon de la saisir était de la confronter à la laideur, toutes deux perçues dans leur sens le plus primaire : la Belle et la Bête, une référence qui illustre un antagonisme et pose le problème du regard de l’un porté sur l’autre. L’exposition installée dans les espaces de l’hôtel Labottière choisit de faire se rencontrer plusieurs Beautés, présentées comme telles par des artistes, hommes et femmes, mais aussi par des époques et des cultures variées. La Beauté peut être dans un lieu, dans un être, dans un motif, dans une sensation. Mais elle doit avant tout naître dans le regard et la perception d’un Autre.  Du beau idéal antique, régi par l’imitation de la nature et le respect de canons précis, au beau érotiquement tragique des corps amaigris de Bernard Buffet, le discours sur la Beauté se déploie d’un univers spatio-temporel à l’autre, dans une éternelle actualisation.

Le parcours de l’exposition déferle sur cinq salles, chacune conquise par une « méditation » : la Catharsis ! dans le hall d’entrée évoque la monstruosité de l’homme, une beauté sauvage ; les Motifs dans l’ancienne bibliothèque du château traitent de la beauté ornementale, dans toute la diversité des civilisations et de leurs croyances ancestrales ; Vénus et la beauté du corps féminin s’épanouissent dans le Grand Salon, en une cascade de séduction qui questionne le rapport de l’artiste avec son modèle ; derrière le thème du Feu, c’est la matérialité de l’oeuvre d’art qui est mise en avant ; enfin, le parcours se clôt sur les thématiques de la Présence et de l’harmonie entre les êtres humains, quand la Beauté réside dans l’empathie.

L’hôtel Labottière aurait été construit par Jean et Etienne Laclotte, amis des commanditaires, les frères Antoine et Jacques Labottière. Le domaine passera entre de nombreuses mains avant d’être acquis par Bernard Magrez, il y a une quinzaine d’années. Restauré au printemps 2011, il accueille l’Institut Culturel du nom de son propriétaire, des artistes en résidence et des expositions d’art moderne et contemporain. Ainsi, en plus d’offrir à ses visiteurs des manifestations culturelles de qualité, l’Institut soutient la création en offrant un espace de travail, et même parfois une bourse d’aide à quelques étoiles montantes. A découvrir en ce moment, et jusqu’au 27 février dans un espace d’exposition annexe, le travail de Brigitte Aubignac, dans une exposition intitulée « Faunes et Faunesses ».

 

Visuels : (c) Sarah Barry

Grand format d’entête : (à gauche) Valérie Bélin – Cleome Spinosa (Spider Flower), 2010, Collection Bernard Magrez / (à droite) Bernard Buffet – Les Oiseaux, le Rapace, 1959, Collection du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Photographie 1 : David Altmejd – The New North, 2007, Collection particulière

Photographie 2 : Germaine Richier – L’Orage, 1947-1948, L’Ouragane, 1948-1949, Collection particulière

2002-2012 : dix années sans Jean-Jacques Goldman- 2ème partie
Cyanure de Camilla Läckberg: hommage aux grands maîtres du roman policier
Sarah Barry

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *