Arts
Pictoplasma : les créatures ont enfin leur festival à la Gaîté Lyrique !

Pictoplasma : les créatures ont enfin leur festival à la Gaîté Lyrique !

12 décembre 2011 | PAR Liane Masson

Pictoplasma est un festival Berlinois dédié au character design, c’est-à-dire la création de personnages, sous toutes les formes et sur tous les médias possibles, du dessin à l’animation 3D en passant par la pâte à modeler et la sculpture. Pour la première fois, il fait escale à Paris, avec une grande exposition, des conférences, des performances et des concerts, organisés à La Gaîté Lyrique du 7 au 31 décembre 2011.

 

La Gaîté lyrique invite le festival berlinois Pictoplasma à explorer les diverse facettes de la scène internationale du character design et de l’art figuratif. A chaque édition du festival, Pictoplasma sélectionne des créations innovantes des studios à la pointe de la recherche et de réalisateurs indépendants qui se consacrent à la conception de créatures.

Créatures déployées en bois, métal ou laine tricotée, galerie de portraits d’ancêtres imaginaires, installation vidéo explorant le mystère du Yéti… la créature digitale est explorée sous toutes ses formes. Dans cette exposition surprenante, la Gaîté lyrique juxtapose la version numérique et l’œuvre physique des créatures pour jouer sur le passage du dessin à plat, à l’existence corporelle.

 

©Yves Geleyn

 

L’exposition se présente en trois parties :

« Digital Monsters » montre des créatures numériques présentées sous forme de portraits de famille, dépeignant des êtres inconnus sur papier glacé, objets stériles figés dans leur sphère artificielle.

« Post-Digital Monsters » est une galerie de portraits qui explore distinctement les différents types de matériaux des créatures : bois, feutre, métal, peinture, gravure, dessin, argile, laine, vidéo…

 

© Juan Pablo

 

Enfin, avec « The Missing Link », dans la petite salle de la Gaîté lyrique, l’idée de monstre est explorée à travers une seule expérience digitale et physique. Un mur entier est dédié aux participants de l’appel à projet « The Missing Link », enquête ouverte sur le mystère visuel du légendaire Yéti, véritable monstre pré-digital entre la fiction et la science, dont la représentation est encore aujourd’hui ambigüe.

 

 

© Cailan Burns

 

 

Bref, Pictoplasma, Post Digital Monsters, est une exposition à ne pas rater si vous portez une affection particulière à toutes les sortes de créatures monstrueuses ! En plus, La Gaïté Lyrique a organisé une foule d’autres évènements pour accompagner l’exposition : des concerts, performances, projections, rencontres et conférences autour du monstre sont également à découvrir jusqu’à la fin du mois.

 

Visuel à la Une : © Motomichi

Projection de Frans Krajcberg : portrait d’une révolte, la Bibliothèque du Centre Pompidou célèbre la beauté du monde
Focus sur la gamme Purifying Care Annemarie Börlind
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *