Arts

Peinture : Gilbert Meilleur, chronique d’une actualité colorée

Peinture : Gilbert Meilleur, chronique d’une actualité colorée

09 août 2018 | PAR Pulcherry Von Ober

Il existe des rencontres de peintres dans des galeries, logique, et puis, il en est des atypiques, et Gilbert Meilleur fait partie de ces dernières. D’ailleurs, il n’expose pas. Pour voir ses peintures, il apparaît comme judicieux de s’avérer curieux puisque c’est au tournant d’un chemin, qu’une porte entre-ouverte incite les aventuriers à entrer. A cet instant, se découvre un univers qu’on n’imagine pas dans un environnement où la montagne s’affiche à 360 °.

 

2018-08-08-20-12-14L’œil observe, l’homme réfléchit : le regard tourné vers le monde, il caresse la toile de son pinceau.
Gilbert Meilleur a choisi la couleur pour illustrer la Vie. Enfant, il observait déjà la nature, se familiarisait avec la culture dans l’école de son village, à Saint Martin de Belleville, en Savoie. Et puis, l’adulte s’est tourné vers le bois. Alors, il l’a creusé, vrillé, sculpté, taillé. Des chalets sont nés, des rosaces furent dessinées. Il était renommé pour le bois, mais c’est dans son atelier chez lui qu’il exerçait une autre passion : la peinture, sa femme et ses filles connaissant son goût pour les arts,  lui avaient offert en 1998 pinceaux et toiles, pour Noël.
Le pinceau devint alors son « meilleur » ami. « La peinture fait partie de moi. Je ne peux pas passer une journée sans taquiner la couleur » explique cette après midi Gilbert. L’homme a l’esprit ouvert « pour s’imprégner, ressentir, vibrer » Si l’homme vit dans un charmant village montagnard, il écoute avec son cœur, entend avec ses yeux, voit avec ses oreilles et livre l’histoire du monde au travers de sa peinture. Géopolitique, politique, médecine, économie, biologie, philosophie…les disciplines s’affichent hautes en couleurs. Les tableaux sont des journaux sur lesquels l’actualité s’inscrit, se transcrit, se décrit.
Dans l’atelier de Gilbert Meilleur, plus de 500 toiles sont accrochées…mais pas seulement. Le peintre chérit aussi des objets d’inspiration qu’il recueille lors de ses voyages ou, au gré des rencontres, « parce que ce sont elles qui nous nourrissent, explique-t-il avec des yeux pétillants. Moi, je suis autodidacte, j’ai simplement pris un pinceau et accroché des couleurs à une toile. Ensuite, c’est mon cœur qui l’anime. »

L’homme s’avère gourmand. Gourmand de mots, de mets, de partages, d’échanges. L’homme aime apprendre, comprendre. L’homme écoute, est à l’écoute parce que l’humain l’intéresse, l’humanité l’interpelle.
La prochaine toile ? Gilbert ne peut la décrire. Savez-vous pourquoi ? Il n’est point là question de secret ou de confidentialité, « c’est juste une histoire de cœur, parce qu’en me levant le matin je ne sais pas encore ce qui va le faire frissonner, frémir ou encore l’agiter».

Cependant, à la fin de la journée, des couleurs enflammeront une toile, et le regard d’un spectateur sera exalté.
Pour se rendre à l’atelier de Gilbert Meilleur :  ouvrir son cœur et chausser son plus beau sourire car l’homme est doté d’un sérieux sens de l’humour ainsi que  d’une bonne dose d’autodérision.
73440 Hameau de St Marcel, Saint-Martin-de-Belleville

Décès du comédien Etienne Chicot, connu pour ses rôles dans Louis La Brocante, Starmania, …
Alexandre Kantorow, talent surdoué à Biarritz
Pulcherry Von Ober
Un regard posé sur l'esthétique car la beauté donne le ton de l'harmonie. Des papilles constamment en éveil !http://www.sensetpeau.com/blog/https://www.instagram.com/leschicsgourmandises/ @leschicsgourmandises

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *