Expos
Yves Klein et Wang Keping, créer avec la nature

Yves Klein et Wang Keping, créer avec la nature

30 septembre 2020 | PAR Laetitia Larralde

Situé entre Angoulême et Limoges, le Domaine des Etangs dessine sa propre façon de voir le monde, où la nature est au centre de tout. Avec ses expositions temporaires et ses parcours d’art en extérieur, c’est une invitation permanente à explorer les liens entre nature et création.

Le Domaine des Etangs est un univers à part. Niché aux confins de la Charente, ce château du XIème siècle et ses dépendances proposent une façon de vivre au rythme ralenti, en accord avec la nature omniprésente. En plus des suites, piscines, restaurants et spa, le Domaine a son propre potager et son élevage de vaches limousines, le tout réparti entre étangs, forêts et pâturages.
Ici, on vit dans une nature idéale, calme et minutieusement entretenue, parsemée d’œuvres d’art. Aux œuvres en extérieur déjà présentes d’Ugo Rondinone, Irina Rasquinet ou encore Richard Long, viendront s’ajouter celles de Lee Ufan et Tomás Saraceno, et aujourd’hui celle de Wang Keping.

Wang Keping, un nouveau cycle de vie pour un arbre

Lors de la dernière exposition La lumière des mondes organisée en 2019 dans la Laiterie où deux de ses œuvres étaient exposées, Wang Keping a découvert le lieu et le projet a germé. La commande initiale était d’une sculpture d’environ deux mètres, mais le choix de l’arbre et l’enthousiasme de l’artiste ont vite doublé les dimensions. Pour la première fois Wang Keping a pu choisir un arbre encore entier, au contraire de ceux déjà débités qu’on lui propose habituellement à la scierie.

Accompagné du garde forestier, Wang Keping a choisi un chêne rouge d’Amérique, et a passé du temps avec l’arbre, dans ses branches, pour sentir ce que l’œuvre allait devenir. Il a sélectionné les branches à conserver, et une fois l’arbre scié et posé tête en bas, il s’est mis à sculpter. Ainsi, il donne une seconde vie à l’un des arbres du Domaine qui devaient être abattus.

Le jour de la visite, le travail est en cours. Il reste encore de l’écorce et de la mousse, et l’odeur du bois est forte. Les contours sont ébauchés, et malgré ses quatre tonnes, la sculpture dégage une impression d’équilibre précaire. Avant de commencer, Wang Keping ne savait pas quelle allait être la forme finale. Pas d’esquisses préparatoires, l’arbre lui-même guide le geste du sculpteur. Une fois terminée et installée à son emplacement définitif dans le parcours d’art extérieur, les éléments naturels continueront le travail en patinant et creusant les parties plus tendres. Un nouveau cycle de vie débutera pour ce chêne sur le domaine, et la nature continuera à imprimer sa marque sur l’arbre, lentement.

Yves Klein, la nature créatrice

Dans la Laiterie, le lieu d’exposition du Domaine des Etangs, on découvre Yves Klein, les éléments et les couleurs, première exposition monographique du lieu. L’accent est mis sur le lien de l’artiste avec les éléments naturels, auxquels vient s’ajouter le pigment, dans la droite ligne des principes holistiques dirigeant le Domaine des Etangs.

L’espace est imprégné de la présence du bleu. Ce pigment, l’International Klein Blue, occupe tout le centre de la pièce et son aura immatérielle se diffuse de façon subtile. Pour Klein, le bleu est la couleur la plus abstraite qui soit, faisant référence au ciel et à la mer, deux entités aux limites que l’œil humain ne peut appréhender.

Ici, on explore les processus créatifs de Klein en lien avec les éléments, comment il a utilisé la nature et sa force créatrice pour façonner ses œuvres. Dans ses mains le feu devient un pinceau qui marque les cartons, la pluie et le vent répartissent les pigments sur ses toiles. Il enregistre des moments de l’activité naturelle, matérialise l’invisible.
A ces œuvres sensibles, qui fonctionnent en alliant ressenti et forces primaires de la nature, vient s’ajouter une réflexion plus abstraite sur l’espace. L’utopie de Klein de l’architecture de l’air reflète une envie de vivre en accord avec la nature, dans un espace sans frontières où l’homme pourrait être libre. La réflexion de Klein sur l’espace et l’immatériel n’a, elle non plus, pas de frontières. Il la pousse jusqu’aux étoiles, affirmant que la Terre est bleue avant que Gagarine ne le confirme, et imagine le relief des autres planètes en modèles topographiques abstraits.

L’exposition est complétée de coupures de presse documentant ses installations éphémères, ses gestes artistiques immatériels, ainsi que d’une sélection de films montrant ses processus et ses recherches. Cette série de moments de la nature et de ses éléments saisis au vol dessine autant l’environnement de l’artiste que sa sensibilité propre, en équilibre entre matériel et immatériel.

Au Domaine des Etangs, la nature est la première des forces créatrices. Et même si nous n’assistons qu’à une infime partie de son processus, il est bon de se remémorer de temps en temps son action.

Yves Klein, les éléments et les couleurs
Du 25 juin 2020 au 29 janvier 2021
Domaine des Etangs – Massignac

Visuels : 1-2-3 : Photographie : Aline Wang – Courtesy Wang Keping, Collection Dragonfly et Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles / 4 – Yves Klein, Pigment pur bleu – Oeuvre originale 1957 – Installation posthume 2020 – Pigment pur bleu, 300 x 1000 cm – Credit Private collection – Copyright © Arthur Pequin, 2020 / 5 – Yves Klein, Peinture de Feu Couleur sans titre, (FC 21), 1961 ca. Pigment pur et résine synthétique brûlés sur carton, 32 x 85 cm – Credit Private collection – Copyright © Arthur Pequin, 2020 / 6 – Yves Klein, Peinture de feu sans titre, (F 54), 1961 – Papier brûlé, 150 x 201 cm – Credit Private collection – Copyright © Arthur Pequin, 2020

Phénix Festival : la véritable histoire de « Dionysos » enfin dévoilée !
Salon Queen Mary à la Cité de la Musique: toutes les facettes du diamant Purcell
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *