Expos

« Man Ray, photographe de mode », une exposition documentée au Musée Cantini de Marseille

« Man Ray, photographe de mode », une exposition documentée au Musée Cantini de Marseille

19 novembre 2019 | PAR La Rédaction

L’exposition, présentée au Musée Cantini, fait oeuvre d’enquête passionnante, retraçant de façon pédagogique et documentée le processus artisanal de fabrication derrière l’oeuvre photographique. Man Ray et la photographie montre à travers la mode, combien derrière l’image de dilettante qu’il affectionnait, le photographe était en fait un artisan-créateur.

Par Yaël Mrejen. 

L’exposition au Musée Cantini débute avec un lustre sans lumière composé de cintres en bois assemblés et s’achève sur une photo de Catherine Deneuve portant de gigantesques boucles d’oreille, également créées par Man Ray d’après la forme d’une épluchure de papier. De l’une à l’autre de ces créations, elle présente plus de 180 clichés de Man Ray, né Emmanuel Radnitzky le 20 août 1880 à Philadelphie, et arrivé à Paris en 1921, introduit par son proche ami Marcel Duchamp.

Les premiers portraits mondains, assez conventionnels, amènent rapidement MAN RAY à la photographie de mode et à la commande publicitaire, pour gagner sa vie.

Si l’on retrouve avec délectation l’ensemble des thèmes chers aux surréalistes (association insolite, la main, le mannequin, le recyclage des formes, l’étrangeté, l’humour), l’exposition explore de façon remarquablement documentée les procédés créatifs utilisés par le photographe, à partir des commandes commerciales initialement publiées dans des revues.

En lieu et place des traditionnelles légendes d’accompagnement figurent plutôt les photographies originelles, publiées par des revues comme le Vogue ou le Harper’s Bazar, sous un cadrage totalement différent, et non signée par Man Ray.

La très célèbre photographie « Les Larmes », réalisée en 1932, est par exemple initialement une photographie destinée à la publicité du mascara « Cosmecil d’Arlette Bernard » dont le slogan d’accroche est: « Madame, pleurez au cinéma, pleurez au théâtre, riez aux larmes, sans crainte pour vos beaux yeux… ».

La photographie a ensuite été totalement recadrée par Man Ray, faisant ressortir un seul oeil en gros plan, sans larme aucune, et de petites perles faites de glycérine aposées sur le visage, donnant alors un caractère d’étrangeté nouveau à la publicité de départ.

Cette exposition est d’autant plus éclairante que Man Ray a largement participé à la création de sa propre légende, aimant à se présenter comme un dilettante touche-à-tout, indifférent au moyen d’expression et sensible uniquement aux idées. Le photographe affirmait par exemple avoir “découvert” les procédés de solarisation et de photogramme de façon indépendante et tentait, de manière fervente, de s’en attribuer l’autorité. En réalité, le photogramme, (aujourd’hui appelé Rayogramme d’après son nom!) était un procédé existant mais peu connu, simplement utilisé et perfectionné par Man Ray. Précurseur, il fut incontestablement l’un des premiers à utiliser la photographie, non pas comme un simple moyen documentaire de reproduction, mais au contraire comme un véritable média de création à part entière.

« Man Ray, photographe de mode », du 8 novembre au 8 mars 2020, au Musée Cantini. 19 rue Grignan. 13006 Marseille.
A voir aussi au Château de Borely : le second volet de cette exposition, qui développe le cadre autour des clichés de Man Ray: « La mode au temps de Man Ray », du 8 novembre au 8 mars 2020, au Château Borély – Musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode. 134, avenue Clot Bey. 13008 Marseille.

visuels :

Affiche de l’exposition.

Man Ray Photographie de mode vers 1935 épreuve gélatino-argentique, surimpression 10,5 x 7,5cm Collection particulière © Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris 2019

Infos pratiques

A Paris, le Cirque Romanès étonne et détonne!
Cunningham au Festival d’Automne : un triptyque aux milles saveurs
La Rédaction

One thought on “« Man Ray, photographe de mode », une exposition documentée au Musée Cantini de Marseille”

Commentaire(s)

  • Leduc

    Passionnee par l’art en general, je vous serais reconnaissante de m’informer de toutes les expositions qui se tiendront a Marseille et dans les environs
    Remerciements
    Helene leduc

    novembre 26, 2019 at 15 h 35 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *