Expos
Les 5 expos à ne pas manquer en janvier et février

Les 5 expos à ne pas manquer en janvier et février

25 décembre 2016 | PAR Audrey Paillasse

Pour vous faire patienter pendant les fêtes, la rédaction a sélectionné pour vous cinq expositions à ne pas manquer en janvier et février. Afrique, peinture hollandaise et impressionniste, nouvelles technologies et musique seront à l’honneur. En 2017, la culture est à vous !

Messiaen, un génie au travail à la BNF

expo_messiaen_genie_gd

Créateur audacieux et fécond de la seconde moitié du 20ème siècle, Olivier Messiaen a mené une carrière de pianiste, organiste, pédagogue, théoricien et compositeur. Il a ouvert la musique à d’autres sources d’inspiration, qu’il a intégrées à son propre langage musical et qu’il a su transmettre avec passion aux générations d’élèves formés dans sa classe du Conservatoire.

En 2015, l’ensemble de ses archives a rejoint le département de la Musique de la Bibliothèque Nationale de France. Soigneusement conservées, puis classées et annotées par sa seconde épouse et fidèle interprète, Yvonne Loriod, ces documents témoignent de l’ampleur des activités de l’artiste, de son génie musical et du rayonnement de sa pensée. Leur présentation permet d’approcher les étapes de l’élaboration des œuvres ainsi que les sources d’inspiration si particulières qui les ont nourries.

Du 17 janvier au 5 mars – Entrée libre – Quai François Mauriac 75706 Paris

L’Afrique des routes au Musée du Quai Branly

650-288-a47df

L’exposition L’Afrique des routes au Musée du Quai Branly vous invite à découvrir un continent ouvert au monde, qu’on croyait isolé pendant des siècles. Longtemps ignorés, les échanges panafricains et extra-africains ont pourtant débuté bien avant les indépendances, la colonisation et l’arrivée des premiers navires portugais à la fin du XVe siècle.

Au détour de sculptures, pièces d’orfèvrerie ou d’ivoire, peintures et autres objets, l’exposition témoigne des routes, fluviales, terrestres ou maritimes qui ont contribué à la circulation et aux contacts des hommes, des matériaux et des œuvres autour d’une Afrique « berceau de l’humanité ».

Du 31 janvier au 12 novembre 2017 – Entrée 10€, tarif réduit 7€ – Galerie Jardin, quai Branly  75007 Paris

Sous le regard de machines pleines d’amour et de grâce au Palais Tokyo

lee-kit_you_look_at_me

En février, le Palais Tokyo vous propose une exposition collective « sous le regarde de machines pleines d’amour et de grâce », un titre repris au poème de l’écrivain américain Richard Brautigan. Plusieurs artistes entendent interroger les impacts de l’économie de marché et des nouvelles technologies sur la fabrique de nos émotions et de leurs représentations.

C’est le long d’un parcours ouvert délimité en « zones affectives » que vous assisterez à la transformation de nos sentiments en produits, en logos ou en arguments de vente.

Du 3 février au 8 mai 2017 – Entrée 12€, tarif réduit 9€ – 13 avenue du Président Wilson          75116 Paris

Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au Louvre

260px-johannes_vermeer_-_de_melkmeid

Le Louvre consacre pour 2017 une exposition au  « sphinx de Delft », tel qu’on désigne le peintre Vermeer. Il s’agit de comprendre comment lui et les peintres de scènes de genre de la même époque, en rapprochant leurs œuvres, rivalisaient les uns avec les autres dans l’élaboration de scènes élégantes et raffinées, des représentations faussement anodines du quotidien. Au début des années 1650 et le siècle d’or hollandais, les artistes  se concentrent en effet sur des vies privées mises en scène, avec des hommes et des femmes installant une civilité orchestrée. Ainsi mis au contact des autres artistes, on peut saisir toute la particularité et l’individualité de l’art de Vermeer.

Du 22 Février 2017 au 22 Mai 2017- Entrée 15€ (billet unique collections permanentes + exposition) – Hall Napoléon, Louvre, 75001 Paris

Camille Pissarro « le premier des impressionnistes » au Musée Marmottan Monet

pissarro

Le Musée Marmottan Monet vous invite en février à la première exposition monographique autour de Camille Pissarro organisée à Paris depuis 36 ans. Au programme : 75 chefs-d’œuvre, peintures et tempéras, provenant des plus grands musées du monde entier et de prestigieuses collections privées pour retracer l’œuvre de celui que Cézanne appelle « le premier des impressionnistes ». Compagnon et ami fidèle de Monet, maître de Cézanne et de Gauguin, inspirateur de Seurat, défenseur de Signac, Pissarro est un artiste majeur et incontournable, qui nous aide à comprendre les mécanismes de l’impressionnisme de la seconde moitié du 19ème siècle.

Du 23 février au 2 juillet 2017 – Entrée 11€, tarif réduit 7,50€ – 2 rue Louis-Boilly 75016 Paris

Visuels : ©BNF ©Musée du quai Branly ©Palais Tokyo ©Musée du Louvre ©Musée Marmottan Monet

Un guide de l’Europe à destination des migrants
« A la table des diplomates » : l’Histoire de France par le Menu
Audrey Paillasse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *