Expos
La fête du Graphisme à la Cité Internationale des arts : le tour du monde en caractères et en couleurs

La fête du Graphisme à la Cité Internationale des arts : le tour du monde en caractères et en couleurs

15 janvier 2015 | PAR Yaël Hirsch

Le premier volet de la 2ème édition de la fête du graphisme a verni hier, à la Cité Internationale des arts, dans un climat de renaissance après les événements de la semaine dernière. Comptant parmi les seuls événements en France à mettre en avant son art, la Fête du graphisme expose plus de 1500 œuvres qu’elle investit selon plusieurs expositions collectives, historiques, internationales et résonnant fort avec notre quotidien. Deuxième salve de vernissages à prévoir mercredi prochain, sur les Champs-Elysées.

[rating=4]

C’est donc non pas à une mais à 6 expositions que nous étions conviés lors du vernissage du 14 janvier 2015 sur plusieurs étages et avec une échappée sur une cour calme où foodtrucks et amateurs d’art bravaient les gouttes de pluie.

A l’entresol et au premier étage, « Utopies & Réalités » permettait de découvrir le travail de deux graphistes ne lésinant pas sur la couleur. De Manière éclatante, célèbre pour ses affiches, notamment du festival de jazz de Berlin, l’allemand Henning Wagenbreth s’inscrit pleinement et vivement dans la tradition expressionniste. A côté, le vétérans japonais du design Kazumasa Nagai dessine des affiches aux formes très géométriques et aux harmonies à peine bouleversées par une forte impression cinétique. Au cœur de son art : la nature et les bestiaires.

Plus haut, la formidable « We Love Books! A World Tour in Paris » offre une expérience comparable au tour du monde des poupées de Disney, mais avec des couvertures de livres aux typographies aussi variées que les cultures. L’excellent goût de leur agencement est une pause idéale,avant d’enchaîner sur l’Histoire du graphisme.

En effet « Underground. Revues alternatives » est une sélection mondiale de grandes réalisations graphiques de 1960 à aujourd’hui. Prolifique et néanmoins pédagogique, l’exposition permet de faire un tour des fanzines et comics tout en se référant à une frise historique bien pratique pour remettre cette débauche de textes et de couleurs en contexte.

Pour continuer sur la lignée internationale, « Ailleurs« , permet aux alliances françaises de s’afficher. Et enfin, « Attention Espoir » est une Carte Blanche à l’affichiste breton Alain Le Quernec.

Cité Internationale des Arts (résidence d’artistes), 18, rue de l’Hôtel de Ville, 75004, Paris.

Tout le riche programme est dans notre annonce et sur le site de la Fête du Graphisme. 

Infos pratiques

« Amours » de Léonor de Récondo : le roman bourgeois revisité
Fresh Bagels & Juice
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture