Expos
Gigantesque !, la nouvelle expo-expérience du domaine Pommery à Reims

Gigantesque !, la nouvelle expo-expérience du domaine Pommery à Reims

14 octobre 2016 | PAR Maïlys Celeux-Lanval

Mais où sont rangées les bouteilles de champagne rutilantes de nos anniversaires et de nos vernissages ? La visite du domaine Pommery vous apportera la réponse : à trente mètres en dessous du sol, dans des caves de craie glaciales dont les murs sont striés de pourriture et d’ombres. Et depuis treize ans, ces bouteilles poussiéreuses et prestigieuses côtoient une Expérience toute particulière, celle de l’art contemporain. Accompagnés de commissaires réputés, des artistes venus du monde entier investissent les caves Pommery avec des œuvres bien souvent réalisées in situ et qui changent au fil des mois, au contact des 98% d’humidité de cet espace d’exposition si particulier. Pour la treizième édition de cette Expérience Pommery, c’est le journaliste et commissaire d’exposition Fabrice Bousteau qui est aux commandes d’un grand récit autour du « gigantesque » : au simple monumental, il préfère un sens poétique qui mise sur l’impact de l’émotion provoquée par l’œuvre. Ainsi, des plus petits nœuds métalliques de Gaëlle Chotard aux bottes démesurées de Lilian Bourgeat, l’idée est celle d’une attention exacerbée à un réel riche en nuances… À voir du 14 octobre 2016 au 31 mai 2017. 

C’est la deuxième fois que Fabrice Bousteau collabore à l’Expérience du domaine Pommery. En 2008, il avait choisi de mettre en lumière une cinquantaine d’artistes européens ; huit ans plus tard, il propose un thème plus précis, plus sensuel : le gigantesque. Expliquant que « le gigantesque c’est l’imagination débridée, le dépassement de la mesure », il propose ainsi une petite histoire du désir qui invite à oublier la norme, à dépasser l’échelle de grandeur du monde commun. À cette idée répond la patience de l’Hollandais Chaim Van Luit (né en 1985) qui se filme pendant quarante minutes, invisible dans un paysage de forêt dans lequel il avance pourtant, extrêmement lentement et parfaitement camouflé. C’est aussi Philippe Baudelocque (né en 1974) qui grave des figures cosmiques sur la pourriture de la craie, jouant de ses irrégularités et de son allure naturellement lunaire. Ou encore le coréen Choi Jeong Hwa (né en 1961) qui collectionne les objets colorés des quincailleries du coin pour en faire un parcours de toc et de plastique. Tous ces artistes ont en commun une patience, un acharnement poétique qui émeut autant qu’il étonne.

On n’imagine pas le temps qu’il a fallu au Taïwanais Lee Mingwei (né en 1964) pour reproduire sur le sol le motif de Guernica en n’utilisant que du sable, ou encore l’incroyable technique de l’Espagnol Pablo Valbueno (né en 1978) qui a construit une installation lumineuse dynamique autour de l’immense escalier qui mène aux caves, ou celle de Soundwalk Collective pour enregistrer le son étrangement harmonieux du désert de Rub al-Khali. Ce que fait chacun est immense, dans sa technologie (Michel de Broin et ses 10 000 volts matérialisés), dans sa patience (Enrique Ramirez et son plan-séquence de 25 jours) et dans sa poésie (Stéphane Thidet et ses sculptures de mines de crayon et de gomme), et c’est finalement un immense pied de nez que fait Fabrice Bousteau aux détracteurs de l’art contemporain qui l’accusent d’être fait par dessus la jambe par des snobs qui prennent les spectateurs pour des idiots. Ici, le visiteur est guidé dans un voyage perceptif inédit, pensé comme un puzzle, mais dont chaque pièce est essentielle pour comprendre à quel point l’homme est GRAND.

Informations pratiques : 
Expérience Pommery #13
Au domaine Pommery, 5 place du général Gouraud, Reims
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h

Infos pratiques

Une journée dans l’utopie du Familistère de Guise
[ZOA] « Debout – Se relever » de Djino Alolo Sabin et Christina Towle suivi de « Les Corps mous#2 » de Vincent Lacoste
Maïlys Celeux-Lanval

One thought on “Gigantesque !, la nouvelle expo-expérience du domaine Pommery à Reims”

Commentaire(s)

  • bousteau

    merci , trés bel article qui reflete en profondeur les ondes cosmiques des artistes de gigantesque. merci . fabrice

    octobre 15, 2016 at 21 h 21 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *