Expos
[Bruxelles] Immense rétrospective Chagall aux Musée Royaux des Beaux-Arts de Belgique

[Bruxelles] Immense rétrospective Chagall aux Musée Royaux des Beaux-Arts de Belgique

05 juin 2015 | PAR Yaël Hirsch

C’est l’une des plus grandes rétrospectives de Marc Chagall des dernières années. Avec plus de 200 pièces venues de collections privées et de 20 musées du monde entier, cette exposition chronologique placée sous le commissariat de Claudia Zevi et Meret Meyer, traverse chronologiquement toute l’œuvre du peintre de 1908 au années 1980. Un régal.

[rating=5]

L’exposition suit chronologiquement et biographiquement le parcours de Marc Chagall : les premiers jets, l’arrivée à la Ruche à Paris en 1911 où les influences juives et russes rencontrent l’avant-garde de l’époque pour donner Moi et le village (1912), présenté comme le manifeste de la poésie peinte de Chagall. Puis le retour à Vitebsk, prolongé par la Première Guerre, marqué par le mariage avec Bella (avec une série de couples planants et rayonnants au Clair de Lune) et les premières scènes de vies juives traditionnelles.

Après une première parenthèse dédiée aux décors de théâtre yiddish et au Revizor de Gogol, on revient à la peinture des années 1920. Une période plutôt heureuse, qui se reflète dans des toiles colorées et animées, même si l’installation à Paris est un nouveau départ après que ses œuvres ont été vendues en son absence : La Tour Eiffel (1927) chez Chagall danse sur le dos d’un âne. Un pan de mur présente une réunion d’illustrations irrésistibles des Fables de La Fontaine pour Ambroise Vollard.

Puis, avec les années 1930 et l’exil new-yorkais de 1940 où Bella meurt, le climat s’assombrit, peintures et poèmes semblent prendre la mesure de ce qui est en train de se passer pour les juifs d’Europe avec des toiles comme La chute de l’ange, le magnifique Entre chien et loup (1938-1943) ou les fameuses crucifixions (dommage que la crucifixion blanche soit restée à Chicago !). Il y a une autre salle dédiée au théâtre avec les costumes que Chagall a dessinés aux Etats-Unis pour des mises en scène de Aleko et L’oiseau de feu.

Viennent ensuite, peut-être plus rapidement, le retour en France, la lumière du Sud et la consécration avec des esquisses du plafond de l’Opéra Garnier et du Met…

Une vie de création donc, illustrée par cette foule de toiles mais aussi par les poèmes du peintre, reproduits souvent et fidèlement sur les cartels. A ne pas manquer.

Visuels & crédits: 
– La promenade, 1917-1918, huile sur toile. State Russian Museum, Saint Petersburg © Chagall ® SABAM Belgium 2015
– I and the Village. Pencil, watercolour and gouache on paper, 1912. Royal Museums of Fine Arts of Belgium, Brussels, inv. 11108 — © KMSKB, Brussel / Chagall ® SABAM Belgium 2015 / foto: J. Geleyns – Ro scan
– The Two Pigeons. Gouache, ink and Indian ink on paper, 1925. Collection Larock-Granoff – Paris © Larock-Granoff, Paris / Chagall ® SABAM Belgium 2015
– The Eiffel Tower. Watercolour, gouache and oil on paper, 1927. Royal Museums of Fine Arts of Belgium, Brussels, inv. 11110 — © KMSKB, Brussel / Chagall ® SABAM Belgium 2015 / foto: Photo d’art Speltdoorn & Fils
– The Triumph of Music. Preparatory drawing for the Metropolitan Opera mural, Lincoln Art Center, New York. Tempera, gouache and collage on paper, 1966. Private Collection — © Chagall ® SABAM Belgium 2015

Infos pratiques

[Critique] « Manos Sucias », ou la belle, mais lancinante opération dans le Pacifique
Gagnez 2×2 places pour le spectacle « Mélange 2 Temps » le 18 juin
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture