Expos

A Bordeaux, l’été 2019 sera libre

A Bordeaux, l’été 2019 sera libre

23 mars 2019 | PAR Laetitia Larralde

Après avoir exploré les Paysages lors de la première saison culturelle de 2017, Bordeaux ose le thème très actuel de la Liberté ! pour cette édition 2019.

Pour parler de liberté, la saison culturelle bordelaise a tracé une trajectoire allant des philosophes des Lumières, mouvement intellectuel contre l’obscurantisme et pour le progrès et le savoir, à l’océan, vaste étendue d’eau symbolisant la naissance de la vie et porteuse d’espoirs d’ailleurs.
La saison débutera en deux temps. Le weekend de pré-ouverture sera placé sous le signe de la performance avec une carte blanche à Boris Charmatz autour de son spectacle 10000 gestes et un trajet de nuit performatif de Massimo Furlan amenant à découvrir des scènes de nuit dans le port de Bordeaux. Le weekend suivant la Fête du fleuve marquera l’ouverture en concentrant en trois jours spectacle pyrotechnique, concerts en plein air (dont Arthur H et Odezenne), visite de voiliers, cabanes gastronomiques et ouverture de l’exposition Horizons liberté ! Prendre la mer pour vivre libre au Musée de la Mer et de la Marine.
Le reste de la saison sera à l’avenant : concerts, expositions, spectacle vivant, projet culinaire et gastronomique, festival de cinéma, espaces de réflexion, architecture… Plus de cent projets occuperont l’espace public et les institutions de la ville et de la Métropole, rouvrant parfois des lieux comme le Temple des Chartrons, fermé depuis trente ans, avec l’intervention de Gonzalo Borondo.

Côté expositions, le programme est riche et varié. On assistera à la première manifestation du tout nouveau partenariat culturel signé entre le Musée du Louvre et la ville de Bordeaux. La Galerie des Beaux-Arts accueillera La Passion de la liberté, des Lumières au romantisme, invitant le public à s’interroger sur le concept de liberté au temps des Lumières, entre arts et Histoire.
La Déferlante surf au Musée d’Aquitaine s’intéressera à l’histoire du sport, devenu véritable mode de vie, et à tout son imaginaire. De la Polynésie aux plages américaines, 800m² d’objets, films, bandes-son et œuvres contemporaines nous feront voyager au creux des vagues.
On peut également retenir le photographe Alexandre Chamelat à la Cour Mably, Histoire de l’art recherche personnage au CAPC sur le thème de la bande dessinée et de la figuration narrative, la rétrospective design sur Memphis plastic fields dans la prison du Madd, ou encore Harry Gruyaert et ses Rivages à la Base sous-marine.

Avec une invitation originale qui, une fois n’est pas coutume, inclut la littérature dans un festival artistique, Aurelien Bellanger publiera un feuilleton dans le journal Sud-Ouest tous les dimanches de l’été. Il y cherchera à ressusciter la tendance littéraire paysagère, populaire au XIXème siècle et aujourd’hui souvent éclipsée par l’action, dans une approche descriptive du paysage bordelais et girondin.

Tous les festivals musicaux déjà en place, portés par des collectifs et des associations, feront partie intégrante de la saison, pour une programmation variée allant du jazz à l’électro en passant par les harmonies municipales. Entre siestes musicales, projections en plein air, résidences de création ou concerts gratuits, chacun sera libre d’écouter ce qui lui plait comme il lui plait.

Si le surf est mis à l’honneur au Musée d’Aquitaine, c’est un autre style de glisse urbaine qui se tiendra au Grand-Théâtre. Raphaëlle Boitel et Léo Valls interviendront dans ce lieu symbolique des Lumières autour du skateboard, du parkour et du free-running.

Le QG de la saison sera composé de huit Républiques Nomades, pensées par le collectif architectural Yes We Camp et pilotées depuis la base aux anciennes Archives de la Ville. Espaces partagés temporaires, festifs et créatifs et eux-mêmes lieux d’exposition, ou de concert, ils seront le point de base de la saison.

Liberté ! à Bordeaux, une saison qui s’annonce riche en promesses s’adressant tant à notre corps qu’à notre esprit.

 

Pour plus d’infos : libertebordeaux2019.fr

Visuels : 1-Alexandre Chamelat Liberté ! Bordeaux 2019 / 2- Eugène Delacroix, La Grèce sur les ruines de Missolonghi, 1826 © Bordeaux, musée des Beaux-Arts / 3- France, Baie de Somme, Fort Mahon, 1991 © Harry Gruyaert Magnum Photos / 4- Yes We Camp, Marseille, 2013 © Camille Fallet / 5- Raphaëlle Boitel, Cie L’oubliée © Marina Levitskaya

Souvenir de Tchaïkovski au Centre de Musique de Chambre de Paris
« A Woman Captured » de Bernadett Tuza-Ritter avec la musique de Csaba Kalotás triomphe à Aubagne
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *