Arts

« eau secours » : Arnaud Baumann s’engage sous la douche

14 juin 2010 | PAR Cecile David

Le photographe Arnaud Baumann présente son nouvel ouvrage « eau secours » à travers une exposition photo-écologique. 300 clichés de personnes connues ou inconnues pris sous la douche sont présentés à la Galerie Pierre Cardin du 10 au 24 juin. Un travail esthétique sur les devenirs de notre planète.

Architecte de formation, Arnaud Baumann est un artiste qui s’interroge sans s’imposer. Non, « eau secours » n’est pas un livre militant. Il s’agit avant tout d’une œuvre photographique originale qui invite à la réflexion sans condamner. Prendre une douche est un acte quotidiennement accompli par des milliards de personnes dans le monde entier. L’artiste a voulu saisir cet instant d’intimité on ne peut plus banal pour le mettre au service de la cause écologique. L’homme se confie à la caméra d’Irène Frain, romancière et historienne française de renom, et révèle au grand jour ses motivations. La femme de lettre a elle-même posé pour le photographe, tout comme Sandrine Bonnaire et Charles Berling. José Bové et Stéphane Bern se sont également prêtés au « jeu ». Ironie du sort, Arnaud Baumann explique que le projet lui est venu sous la douche, alors qu’il réalisait « l’inventaire » de ses idées, de ses intuitions. Sous l’eau il s’est plongé dans ses pensées quand soudain « Eurêka ! », une idée fait surface. C’est alors le début de trois ans de travail. Trois ans qui ont donné naissance à 300 portraits tirés à partir de modèles plus ou moins (voire pas du tout) célèbres. Le photographe voulait ainsi représenter l’ensemble de la société humaine face à tous ces problèmes écologiques qui semblent « nous tomber dessus » alors qu’en réalité cela fait plus de trente ans que les experts nous en parlent. Arnaud Baumann apprécie tout particulièrement le support qu’est l’eau pour l’esthétisme que la source dégage. L’eau « transforme les visages », grâce à elle, « ils se révèlent ». Afin de faire passer le message au plus grand nombre, de petites expressions se faufilent entre les différents portraits aux dimensions remarquables : « Celui qui regarde le ciel dans l’eau voit les poissons dans les arbres ». Charmant mais n’oublions pas que « pendant que nous flippons sur les ours blancs, certains montent des business-plans « . Certes, mais retenons surtout que « sans eau pure, plus de whisky ». L’exposition mêle ainsi politique, poésie, humour et inconscience en toute légèreté.

Prochain projet : le pétrole. Arnaud Baumann serait-il plus engagé qu’il ne le laisse entendre ?

« eau secours », du 10 au 24 juin 2010, vernissage le 10 de 18 à 22 heures, Galerie Pierre Cardin, 72 rue Saint-Honoré, 75001-Paris, ouvert du mardi au samedi de 14h à 20h
Dédicaces les 10, 17 et 24 juin à 20 heures

Infos pratiques

IAM au Divan du Monde le 18 juin
De Pigalle à Blanche, un quartier en pleine mutation
Cecile David

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *