Design

A la recherche du Design au salon Maison et Objet : Rien de nouveau sous le soleil

A la recherche du Design au salon Maison et Objet : Rien de nouveau sous le soleil

12 septembre 2012 | PAR La Rédaction

Maison et Objet est un immense espace à Villepinte où l’on se rend comme on partirait en expédition : sac-à-dos, ravitaillement et bonnes chaussures. Huit halls nous font face. On nous aura prévenus : « Concentre-toi sur le 6 et le 8 ». N’écoutant que notre sens de l’honneur et notre volonté d’objectivité, nous avons tout visité. Cela n’en valait peut-être pas la peine. Trouver des choses aussi diverses et aussi éloignées de nos préoccupations que des Tours Eiffel, des cartables, des jacuzzi et autres bassins de plexiglas, lustres en cristal, services à champagne… n’était pas vraiment le but. Car nous sommes allés voir du design ! Devant notre effarement, un des organisateurs éclaire notre lanterne : « les nouveautés c’est en janvier, en septembre, le salon présente juste les cadeaux de Noël ».

Le hall le plus intéressant, sobrement nommé « Now !» rassemble de très belles choses de Normann Copenhagen, Marimeko, Artek, Skitsch, Droog, Sentou, Pulpo, &Tradition Copenhagen et tout près du café Intramuros, les très poétiques pièces de l’éditeur Thomas Eyck, notamment celles d’Hella Jongerius et de Sholten en Baijings. Mais : absolument rien de nouveau, que des choses vues et revues. À titre d’exemple, une des pièces qui attire le plus notre attention est un chandelier qui fonctionne avec du gaz sur le stand de Droog. C’est une pièce de Chris Kabel, qui date de 2003 !

En plus de cette absence de nouveautés, depuis plusieurs années maintenant, les tendances sont les mêmes, le bois est surtout clair et non traité, les couleurs sont pastels ou fluo. On revient aux choses simples, aux basiques et l’esthétique de camping est sublimée (la chaise camping leather chez Normann Copenhagen ou la table pliante chez Danish Crafts). L’autre tendance (à lire entre les noms des marques) : les scandinaves, qui n’envahissent plus seulement les foires de vintage. On remarque surtout le stand d’Artek, la marque historique d’Aavar Alto, très moderne et très jaune et celui de &Tradition Copenhagen (la marque des rééditions de Arne Jakobsen – et oui tout cela dans le soi-disant hall « Now ! ») qui trône devant l’entrée dans une élégante boîte sombre. Les textiles vont eux aussi tous dans la même direction : tons pastels et jolis motifs géométrico-vintage pour Ferm Living et pour la toute jeune Mumo.

Chez les Français, on note (mais on l’avait déjà remarqué lors du salon du design de Milan) l’émergence de plusieurs jeunes éditeurs qui à la suite de Moustache, et de sa success story, tentent leur chance : Chance, Y a pas l’feu au lac, Goodbye Edison ou Emo. Leur existence témoigne de la bonne santé du design français et de son marché. Mais ces jeunes pousses vivent néanmoins dans l’ombre de leurs aînés. Au salon, l’on trouve beaucoup de simili Lighthouse des frères Bouroullec (Esthablished & Sons) et des pseudo-Slim&Strong de Delphine Frey. En matière de design, tout le monde va un peu dans la même direction, c’est normal (le design est un des plus fidèles reflet de l’époque dans la mesure où il en associe deux éléments fondamentaux : l’esthétique et l’usage) et ça a toujours été le cas. Dans les années 1950, certaines pièces de Pierre Guariche et de Jacques Biny sont très proches. Les deux sont très talentueux. L’époque est aux lampes diabolos, et c’est tout. Mais attention à ne pas surfer sur nos acquis. Il faut que la jeune génération de designers français prenne véritablement et fièrement la relève. Alors bonne chance à ces nouveaux venus made in France.

En résumé, une visite agréable mais rien de nouveau sous le soleil côté design. En revanche le salon Maison& Objet remplit parfaitement sa fonction de shopping de Noël. Vivement janvier pour l’innovation !

Sara Guedj*

*Sara Guedj est la fondatrice de IreneIrene, la famille de substitution de ceux qui n’ont pas de meubles de famille. Le site permet de chiner des meubles design. Et est en plein lancement. Page facebook. Blog.

The Brainfestival : 4 jours de concerts pour aider la recherche sur les maladies neuro-dégénératives
Alyah, un premier film parfaitement réussi
La Rédaction

4 thoughts on “A la recherche du Design au salon Maison et Objet : Rien de nouveau sous le soleil”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *