Architecture

Le musée de la Grande Guerre fait ses premiers pas

21 avril 2010 | PAR Cecile David

Le 17 avril dernier, le maire de Meaux Jean-François Copé a officiellement lancé la construction du musée de la Grande Guerre, accompagné de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication. L’œuvre conçue par l’architecte Christophe Lab se dressera à Meaux en Seine-et-Marne, aux côté du Monument Américain.

La première pierre du futur musée a été posée sous les applaudissement de près d’un millier de spectateurs. 55 personnes vêtues d’uniformes d’époques et de nombreux portes-drapeaux sont venus renforcer l’ambiance festive mais solennelle de l’événement.

Une collection de Jean-Pierre Verney

Le 8 novembre 2008 a lieu l’exposition de préfiguration du futur musée. Lors de son discours d’inauguration, Jean-François Copé  rappelle que la collection  a été aquise par la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux (CAPM). En 2004, lors de la célébration des 90 ans de la bataille de la Marne (septembre 1914), un homme attire l’attention du maire de Meaux. La précision avec laquelle le guide est capable de décrire chaque morceaux de chaque uniforme, chaque pièce de chaque fusil est bluffante.  Et pour cause, toute une ribambelle d’objets de la première guerre mondiale dort dans son hangar depuis des années. C’et homme, c’est Jean-Pierre Verney qui affirme qu’il n’y a là que 15% de son « trésor ». Seuls des Américains lui auraient fait une offre pour le lui racheter. Quand Jean-François Copé entend ces mots, il chancelle : Comment passer à côté d’une telle occasion ?

Le 14 octobre 2005, le Conseil Communautaire de la CAPM adopte à l’unanimité un projet d’une importance capitale pour la région : la création d’un musée de la Grande Guerre à partir des précieuses pièces issues de la collection Verney.

Un lieu de compréhension

Le musée s’étendra sur 7 000 m², dont 3 000 seront réservés à l’exposition permanante. Selon le communiqué, l’artillerie lourde, les avions et les chars, auront une place d’honneur.

Lors de l’inauguration de l’exposition de préfiguration en 2008, Jean-François Copé et Christine Albanel (ministre de la Culture de l’époque) insistent sur l’originalité de l’angle choisi pour aborder la première guerre mondiale. « Le quotidien dans les tranchées », « la mondialisation du conflit » , « les Etats-Unis » et « les illusions de la victoire » sont les 4 thèmes principaux qui constitueront le fil conducteur de l’exposition. Un champ de bataille de 140 m² sera reconstitué aux côtés d’une tranchée virtuelle grandeur nature.
Le musée de la Grande Guerre sera « davantage un lieu de compréhension qu’un lieu de recueillement et de contemplation » indique le communiqué officiel. Jean-François Copé entend ainsi créer une exposition « vivante et moderne ».

La cérémonie d’inauguration aura symboliquement lieu le 11 novembre 2011 à 11h11.

Musée de la Grande Guerre, Hôtel de Ville, BP 227, 77 107 Meaux Cedex, 01 60 32 14 18

Kylie Minogue revient cet été
Avatar 2, ça se précise
Cecile David

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *