Arts
Après le cas Vinci, une nature morte attribuée à Van Gogh aux Pays Bas

Après le cas Vinci, une nature morte attribuée à Van Gogh aux Pays Bas

22 mars 2012 | PAR Celeste Bronzetti

Après la certification du tableau de Vinci à Palazzo Vecchio la semaine dernière, une autre découverte importante à l’aide des nouvelles technologies aux rayons X. Cette fois on est aux Pays Bas et le tableau retrouvé appartiendrait à Van Gogh.

En 2003 il avait été attribué à un artiste inconnu : il s’agit d’une nature morte dont les formes étaient trop exubérantes pour appartenir au pinceau de Van Gogh. Le mystère avait été résolu et le musée Kroeller-Mueller, propriétaire du tableau depuis 1974, avait vu la dévaluation de l’œuvre d’art, achetée comme un Van Gogh. La toile était visiblement trop grande, le dessin trop marqué et les couleurs plus vivaces que d’habitude.
De nouvelles études réalisées par les universités de Delft et d’Anvers, en collaboration avec les musées Van Gogh et Kroeller-Mueller ont  identifié, il y a quelques jours, la nature et l’age de la peinture : elle date de la fin 1885 – début 1886.
À travers cette même analyse, on a également découvert qu’au dessous de la nature morte il y avait les traces d’une peinture représentant deux lutteurs : cette découverte a permis de confirmer l’attribution à Van Gogh. En effet, il y a des lettres que Vincent a écrit à son frère dans lesquelles il parle de ce tableau; les lutteurs, en outre y sont représentés avec des pantalons, ce qui était typique de l’Académie d’Anvers, fréquentée par le peintre flamand durant cette même période. L’exagération inhabituelle des formes et des couleurs s’expliqueraient, alors avec la nécessité de couvrir l’ancien tableau.
La possibilité de continuer à découvrir des détails sur l’œuvre de peintres classiques est fascinante : on a presque l’impression que leur activité continue, que leur héritage poursuit son chemin en nous poussant à ne jamais transformer l’histoire de l’art en étude d’une langue morte.

Visuel (c) : capture d’écran de Youtube (à la une), logo du site vangoghmuseum.nl

Le prochain film de Tim Burton: Johnny Depp en vampire dans « Dark Shadows »
Erzuli Dahomey, déesse de l’amour fait exploser les carcans familiaux et intimes au Vieux-Colombier
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture