Arts

AAF : Plus qu’une Foire d’Art Contemporain

30 mai 2010 | PAR Claire Linda

Il se passe sous la grande halle Freyssnet dans le 13ème arrondissement de Paris un événement essentiel. Une formidable exposition en forme de tour du monde des arts plastiques. Les œuvres exposées par les artistes, galeristes  et collectionneurs sont à vendre et toutes coutent moins de 7000 euros. The Affordable Art Fair ou l’art  abordable, est, au delà du coût, un événement unique et l’occasion rêvée de partir à la rencontre d’un monde considéré à tord comme inaccessible car bien souvent méconnu. Guidé par les regards bienveillants des artistes présents et collectionneurs amoureux des arts et de la vie, le connaisseur comme le néophyte ne pourront rester insensibles à tant de beauté regroupée en un même lieu.

La Collection Alain-Dominique Gallizia

Mécène, collectionneur et artiste, la collection Gallizia c’est le phénomène T.A.G au Grand Palais qui bouleversait le monde de l’art contemporain en 2009.  Des toiles au même format 60cm x 180cm recueillant le témoignage d’une collaboration prolixe et ininterrompue entre les artistes graffeurs connus tel que Taki 183 et Alain-Dominique Gallizia, collectionneur précurseur, averti et passionné. Ce dernier met à la disposition des artistes taggeurs et graffeurs du monde entier son atelier de Boulogne Billancourt, devenu depuis « la ruche du tag ».  En Avril 2010 il a réalisé au 108 avenue de Wagram le premier musée à ciel ouvert où les toiles s’exposeront sur les façades de l’immeuble.

Taki 183, Psychoze, Bando et d’autre composent une infime partie de cette incroyable collection à découvrir à l’AAF.

JEREMIX.TV

Parisien globe trotteur mélomane, Jérémie Fontaine aka Jérémix capture la vie avec sa caméra HD. Influencé par Paris Dernière, il a collaboré avec Nath de la Blogothèque sur la réalisation d’un film  pour le groupe de musique Karkwa. Curieux au regard nomade, Jérémie a filmé, de Montréal à Tokyo, les gens, la musique, la vie, une mémoire du quotidien. Présent à The Affordable Art Fair jusqu’au 30 mai, il y projette ses vidéos, et filme les collectionneurs et les artistes présent à ce formidable salon regroupant les talents internationaux de la peinture, de la sculpture, de la photo et de la vidéo donc.

Voir Jérémix.TV

My First AAF

Remarquée lors de l’événement I Park Art le 22 mai dernier

La lauréate du programme My first AAF, qui se propose d’encourager  et de récompenser de jeunes artistes en exposant et en vendant leurs œuvres, s’appelle Pauline Fillioux. Retenez bien ce nom, cette jeune fille de 22 ans réalise des oeuvres hors du commun avec comme unique matériaux du scotch havane : portraits, scènes de vie quotidienne et réappropriations d’œuvres, le travail de Pauline Fillioux associe l’innovation technologique et une technique nouvelle et audacieuse. Les ombres et les lumières sont étudiés sur informatique puis retranscrites sur le papier par des superpositions de couches de scotch havane créant un effet insensé. Une technique novatrice créée en septembre 2009.

Pourquoi le scotch Havane ?

Elle explique : « Il y a dans mon travail cette volonté d’appropriation et de détournement d’un matériau quotidien. Il s’agit d’une revanche contre ce scotch, qui en a fait hurler plus d’un ! On retrouve aussi dans mon travail, cette notion de dépassement des limites instaurées par ces bandes de scotch. Il est créé pour « fermer », moi je l’ouvre au monde artistique. »  Une possibilités infinies de création.

Coup de cœur AAF

Eric Ceccarini, est un artiste, photographe, et un « fou amoureux des femmes ». Il vit et travaille entre Bruxelles et Barcelone muni de son Hasselblad. Le travail de Eric Ceccarini, suggère la mince frontière entre perception et réalité. Il capture une nouvelle image de la femme grâce à un dispositif  qui lui permet de capter l’essence du corps féminin. Le résultat intitulé « Amnios » est une série de photographies abstraites. Une silhouette lascive  énigmatique et sensuelle qui flotte et se dessine comme  s’échappant d’un nuage. Le photographe offre un nouveau regard, et repousse les frontières de notre perception visuelle pour évoquer à merveille douceur, sensualité et légèreté. La force de la composition photographique est amplifiée par la dimension du format 150cm x 250cm.

Le site de l’artiste

Un petit aperçu des découvertes de cette exceptionnelle AAF. Et une ultime chance de pouvoir y aller c’est jusqu’au 30 mai  19h

Toutes les infos sur le site de l’AAF

Infos pratiques

Les grands travaux de la Comédie Française débuteront en juin 2011
Interview de Lafille
Claire Linda

3 thoughts on “AAF : Plus qu’une Foire d’Art Contemporain”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *