Actu

Toute La Culture, une rentrée pluvieuse et heureuse au Musée Montmartre

Toute La Culture, une rentrée pluvieuse et heureuse au Musée Montmartre

14 septembre 2017 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le plus bel endroit de Paris pour notre soirée de rentrée. C’était bien le minimum. Au cœur de Montmartre, rue Cortot, se niche le musée de Montmartre, un bijou labyrinthique qui, quand le temps l’autorise, permet des discussions au jardin. Mais hier, sous les torrents de pluie, c’est à l’abri que les verres ont tinté, en musique et en sucreries pour célébrer la culture et l’amour du cinéma, que l’exposition temporaire met en lumière.

19h30, à la porte solide du parc du Musée, les visiteurs attendent, accrochés à leur parapluie. Il faut passer le porche, et venir se réfugier à l’intérieur de la salle Poulbot où Antoine Couder est déjà aux platines pour balancer quelques notes d’humour musicales autour de la pluie avant de passer aux choses sérieuses, mêlant titres vintage et tubes. Au bar, Guillaume joue les serveurs assermentés et met en valeur la Cuvée Saphir Saumur Brut 2015 de chez Bouvet Ladubay. Sur chaque bouteille, on pouvait voir un muselet représentant un des artistes qui ont exposé dans le Centre d’art contemporain Bouvet Ladubay qui fête ses 25 ans cette année. Un vin de Loire frais qui rappelait qu’un 13 septembre est en été.  Ici et là, les petits fours à l’élégance éternelle de la pâtisserie Baisers Sucrés ont été dévorés avec classe.

Il était temps pour la directrice du lieu, Aude Viart, de présenter le Musée de Montmartre avant de laisser la parole à Saskia Ooms, responsable de la conservation, qui a retracé le fil de l’exposition Montmartre, décor de cinéma qui se tient jusqu’au 14 janvier 2018.

Le parcours rappelle que la butte fut le lieu des premières projections des frères Lumière. Montmartre a été sublimé et exposé par le cinéma comme aucun quartier de Paris, entre autres par Marcel Carné, Jean Renoir, Jean-Pierre Jeunet ou Woody Allen.

Après la visite, la magie du septième art est restée intacte grâce à la voix limpide de Kaliko. La chanteuse folk nous a offert cinq titres de son prochain album. Elle sera en concert le 7 octobre à Paris, au Super Café (16 rue de Fontarabie, 20eme arrondissement). Suivez-là sur sa page facebook pour ne rater aucune de ses actualités, son nom sera partout, bientôt, on vous le signe.

Mais vous le savez, aucune soirée Toute La Culture ne peut se faire sans un jeu. Sur un livre d’or, les joueurs étaient invités à écrire un texte sur Montmartre et le cinéma. Car évidemment… Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment comme nous d’un aussi grand amour. Les plus belles plumes (et les meilleurs sprinteurs ! ) ont gagné un DVD de La Fête à Henriette de Julien Duvivier. Ce film ainsi que Jean de Florette et Manon des Sources rejoignent le catalogue des films restaurés Pathé, notre partenaire et donateur pour la soirée, et sont disponible en DVD et en version restaurée 4K depuis le 13 septembre.

Il est temps de démonter, grâce à l’aide infinie de l’ami Victor Quezada-Perez qui a quitté son nez de clown et son rôle de metteur en scène au sein de l’excellente compagnie Umbral pour camper à la perfection le rôle de régisseur le temps d’une soirée dont le déluge de bonheur a fait oublier qu’à Paris, l’hiver commence en septembre. C’est cela, la magie du cinéma.

Visuels : YBH et ©Pathé

Place à l’ouverture au Centre Pompidou !
Rhétorique de la vente aux enchères
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *