Actu
Richard Griffiths s’en est allé…

Richard Griffiths s’en est allé…

02 avril 2013 | PAR Alice Dubois

Le comédien anglais Richard Griffiths est décédé jeudi dernier à l’hôpital des suites d’une opération cardiaque. Agé de 65 ans, il était considéré comme l’un des meilleurs acteurs britanniques de sa génération. En 2001, il s’était fait connaître sur la scène internationale avec son interprétation impeccable du détestable « oncle Vernon Dursley » dans la saga Harry Potter. Homme de théâtre avant tout, il a aussi beaucoup travaillé pour le cinéma et la télévision. Une carrière riche en beaux rôles et en reconnaissance.

Richard Griffiths

C’est à l’âge de 15 ans que le jeune Richard Griffiths quitte l’école et prend ses premiers cours de théâtre. Fils d’ouvriers, tous deux sourds et muets, il connait une enfance assez difficile. Alors qu’il joue sur les planches à Manchester, il est remarqué par Trevor Nunn, le directeur artistique de la Royal Shakespeare Company. Rien que ça. Il s’installe alors à Londres et s’illustre notamment dans le rôle de Falstaff avec Les Joyeuses Commères de Windsor.

Et c’est le début d’une très belle carrière. En 1987, son rôle dans le film Whitnail et moi, devenu véritable film culte outre-manche, le fait connaitre au grand public. De 1994 à 1997, il incarne un inspecteur désabusé, dans la série TV à succès Pie in the Sky. Il devient l’un des acteurs préférés des Anglais. Outre la télévision et le cinéma (il a tourné pas moins d’une quarantaine de films), Richard Griffiths n’a jamais abandonné son premier amour, le théâtre. Aussi à l’aise chez Shakespeare, Beckett ou Wilde, il participa à de nombreux projets. En 2006, il reçoit le Tony Award américain du meilleur acteur pour son rôle dans la pièce The History Boys d’Alan Bennett ainsi que le Laurence Olivier Award britannique pour le même rôle. Ce doublé historique rend hommage à son immense talent. En 2007, il avait retrouvé Daniel Radcliffe sur la pièce Equus de Peter Shaffer, dans laquelle il jouait le rôle du psychiatre. La même année, il est décoré de l’Ordre de l’Empire britannique pour l’ensemble de sa carrière.

En 2011, le public avait pu l’apercevoir dans deux superproductions: Pirates des Caraïbes de Rob Marshall et Hugo Cabret de Martin Scorsese.

Reconnu pour son humour et son sacré tempérament, le comédien manquera incontestablement à la scène. Daniel Radcliffe, qui avait fait ses débuts dans le rôle du jeune Harry Potter en présence de Richard Griffiths lui a rendu hommage en ces termes: « Je suis fier de dire que je l’ai connu ».

Muse de Joseph O’Connor: un portrait de femme inoubliable
Les Amants passagers : Pedro Almodovar nous envoie au septième ciel
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *