Politique culturelle
Un nouvel Hôtel de Ville à Montpellier signé Jean Nouvel

Un nouvel Hôtel de Ville à Montpellier signé Jean Nouvel

28 novembre 2011 | PAR Liane Masson

La ville de Montpellier vient d’inaugurer son nouvel Hôtel de Ville, signé par les architectes Jean Nouvel et François Fontes. Un édifice complexe et contemporain de 27 000 m² érigé dans le quartier de Port Marianne.

La nouvelle Mairie de Montpellier, qui a officiellement ouvert ses portes le lundi 14 novembre, s’inscrit dans le cadre du projet urbain et de développement de Montpellier vers la mer. Elle est située à l’intersection du centre ancien et des nouveaux quartiers de Port Marianne, sur les bords du Lez.

Ce nouveau bâtiment, qui se présente comme un imposant monolithe bleu, se veut contemporain, écologique et économe. Sa structure en acier est habillée de façades en aluminium et verre. Des puits de lumière éclairent les bureaux, et de nombreuses ouvertures sont aménagées, offrant autant de vues sur la ville. De plus, 1 300 m² de panneaux photovoltaïques ont été placés sur les brises-soleil, les ombrières et le toit. Technologique, le bâtiment est équipé du wifi, d’écrans numériques en accès libre et d’un serveur vocal interactif. La nouvelle mairie de Montpellier dispose également d’une salle des mariages, ce qui n’était pas le cas de l’ancienne. Réalisée par les entreprises Bec Construction et Castel&Fromaget (Groupe Fayat), il a nécessité quatre ans de travaux.

Desservi par trois lignes de tramway (la ligne 1 existante, les lignes 3 et 4 qui seront inaugurées simultanément le 6 avril prochain), ce « vaisseau amiral » dispose à ses pieds d’un vaste parvis de 7.000 m² baptisé place Georges Frêche et est installé au cœur d’une Zac de neuf hectares, comprenant notamment 250 logements, des commerces, des bureaux et un hôtel 4 étoiles.

« C’est un événement historique pour Montpellier, un moment d’émotion très fort », a déclaré Hélène Mandroux dans le quotidien Midi Libre. « Ce bâtiment sera la mairie de Montpellier pour les cent ans à venir. On regarde l’avenir, c’est ça qui est le plus important », a-t-elle ajouté.

Notons enfin que des artistes ont également participé à la mise en valeur du bâtiment. Alain Fleischer a décoré les plafonds de trois salles ouvertes au public avec des œuvres photographiques et Yann Kersalé a signé la lumière de certains endroits du bâtiment et des rives du Lez. Cette nouvelle mairie, dont le coût s’élève 130 millions d’euros, devrait faire donc faire un bel effet sur les Montpelliérains.

 

Visuel : (c) Elodie Ratsimbazafy

Encore plus de Munch : Beaubourg prolonge
Les artistes de la Mairie de Paris exposent leurs oeuvres jusqu’au 10 décembre
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *