Politique culturelle
Un nouveau directeur à la tête de l’Ecole des Beaux Arts

Un nouveau directeur à la tête de l’Ecole des Beaux Arts

02 novembre 2011 | PAR Liane Masson

Nicolas Bourriaud, cri­tique d’art et com­mis­saire d’exposition, vient d’être nommé direc­teur de l’Ecole natio­nale supé­rieure des Beaux-arts à Paris. Il suc­cède à Henry-Claude Cousseau, en poste depuis le 1er sep­tembre 2000. M. Cousseau doit par­tir à la retraite d’ici la fin de l’année.

Six can­di­dats avaient été rete­nus et audi­tion­nés pour pro­po­ser au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand « un pro­jet d’avenir » pour l’Ecole natio­nale supé­rieure des Beaux-arts. Il y avait notamment Catherine Grenier, direc­trice adjointe du Centre Pompidou, Adrien Goetz, cri­tique d’art, et Jean-Marc Bustamante, artiste plas­ti­cien. Après réflexion, M. Mitterrand a proposé au pré­sident Nicolas Sarkozy de nommer Nicolas Bourriaud.

Né en 1965, M. Bourriaud  a été co-fondateur et co-directeur du Palais de Tokyo à Paris de 2000 à 2006. Il a été conservateur pour l’art contem­po­rain à la Tate Britain et pro­fes­seur à l’université de Venise. Il a également été le com­mis­saire de la Tate Triennial (Londres), de la Biennale de Lyon (2005), de la Biennale de Moscou (2005 et 2007), de la Nuit Blanche à Paris (2006). Il est, depuis jan­vier 2010, chef de l’Inspection de la créa­tion artis­tique à la direc­tion géné­rale de la créa­tion artis­tique du minis­tère de la Culture.

Le nouveau directeur devra pour­suivre l’insertion de l’établissement dans le pro­ces­sus LMD (licence-master-doctorat) et « le posi­tion­ner comme un pôle d’excellence euro­péen pour l’enseignement supé­rieur des arts visuels, en lien avec le réseau des Ecoles natio­nales supé­rieures d’art », selon le ministère. Il devra « ren­for­cer les syner­gies entre les dif­fé­rentes com­po­santes de l’Ecole », pro­po­ser des « expo­si­tions inno­vantes », ren­for­cer le suivi des étudiants, et pour­suivre l’ouverture internationale.

Théoricien de l’art, M. Bourriaud a publié plu­sieurs ouvrages, dont L’Esthétique rela­tion­nelle (Presses du Réel, 1998) qui met l’accent sur l’interaction des pra­tiques artistiques.

Source : AFP

L’essentiel, pièces uniques de MATHILDE DE L’ECOTAIS à la Galerie Au fond de la cour ( Annonce)
Avenue Q, la comédie musicale culte de Broadway arrive à Paris
Liane Masson

One thought on “Un nouveau directeur à la tête de l’Ecole des Beaux Arts”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture