Politique culturelle

Un nouveau directeur à la tête de l’Ecole des Beaux Arts

Un nouveau directeur à la tête de l’Ecole des Beaux Arts

02 novembre 2011 | PAR Liane Masson

Nicolas Bourriaud, cri­tique d’art et com­mis­saire d’exposition, vient d’être nommé direc­teur de l’Ecole natio­nale supé­rieure des Beaux-arts à Paris. Il suc­cède à Henry-Claude Cousseau, en poste depuis le 1er sep­tembre 2000. M. Cousseau doit par­tir à la retraite d’ici la fin de l’année.

Six can­di­dats avaient été rete­nus et audi­tion­nés pour pro­po­ser au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand « un pro­jet d’avenir » pour l’Ecole natio­nale supé­rieure des Beaux-arts. Il y avait notamment Catherine Grenier, direc­trice adjointe du Centre Pompidou, Adrien Goetz, cri­tique d’art, et Jean-Marc Bustamante, artiste plas­ti­cien. Après réflexion, M. Mitterrand a proposé au pré­sident Nicolas Sarkozy de nommer Nicolas Bourriaud.

Né en 1965, M. Bourriaud  a été co-fondateur et co-directeur du Palais de Tokyo à Paris de 2000 à 2006. Il a été conservateur pour l’art contem­po­rain à la Tate Britain et pro­fes­seur à l’université de Venise. Il a également été le com­mis­saire de la Tate Triennial (Londres), de la Biennale de Lyon (2005), de la Biennale de Moscou (2005 et 2007), de la Nuit Blanche à Paris (2006). Il est, depuis jan­vier 2010, chef de l’Inspection de la créa­tion artis­tique à la direc­tion géné­rale de la créa­tion artis­tique du minis­tère de la Culture.

Le nouveau directeur devra pour­suivre l’insertion de l’établissement dans le pro­ces­sus LMD (licence-master-doctorat) et « le posi­tion­ner comme un pôle d’excellence euro­péen pour l’enseignement supé­rieur des arts visuels, en lien avec le réseau des Ecoles natio­nales supé­rieures d’art », selon le ministère. Il devra « ren­for­cer les syner­gies entre les dif­fé­rentes com­po­santes de l’Ecole », pro­po­ser des « expo­si­tions inno­vantes », ren­for­cer le suivi des étudiants, et pour­suivre l’ouverture internationale.

Théoricien de l’art, M. Bourriaud a publié plu­sieurs ouvrages, dont L’Esthétique rela­tion­nelle (Presses du Réel, 1998) qui met l’accent sur l’interaction des pra­tiques artistiques.

Source : AFP

L’essentiel, pièces uniques de MATHILDE DE L’ECOTAIS à la Galerie Au fond de la cour ( Annonce)
Avenue Q, la comédie musicale culte de Broadway arrive à Paris
Liane Masson

One thought on “Un nouveau directeur à la tête de l’Ecole des Beaux Arts”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *