Politique culturelle
Sport et culture, la chronique de Gilles Cohen-Solal

Sport et culture, la chronique de Gilles Cohen-Solal

31 mars 2012 | PAR La Rédaction

2. De la grasse matinée comme sport indispensable

S’ il y un sport que chacun devrait pratiquer avec bonheur et jouissance c’est bien la grasse matinée. Un sport me direz-vous ? Et bien oui, un sport et un vrai !
Qu’est ce qui définit la notion de sport ? Trois critères : la technique, la tactique et l’entraînement, après seulement vient la notion de compétition mais très vite la pratique d’un sport entraîne à vouloir se mesurer, non pas aux autres mais à soi-même.

A quelques jours du début du Masters d’Augusta, prenons l’exemple du golf. Tout comme la sieste, pour une grande majorité de gens le golf n’est pas un sport. Erreur grave! D’abord pour pratiquer le golf il faut en acquérir la technique, et ce n’est rien moins que facile. Ensuite il y a la tactique, avec quel club jouer, comment se placer pour que le coup suivant soit jouable dans les meilleures conditions ? Enfin il y a l’entraînement et le golf se rapproche en cela des arts martiaux, pour être exécuté correctement chaque mouvement doit être répété des dizaines de milliers de fois…

Quand je pratiquais le judo j’ai eu la chance d’avoir un maître japonais extraordinaire : Maître Awazu qui a été, un moment l’entraineur de l’équipe de France. Maître Awazu disait avec son inimitable accent japonais : « un mouvement tu le fais mille fois, tu imagines ; tu le fais dix mille fois tu comprends ; tu le fais cent mille fois, tu sais…peut-être ! ».

Le golf c’est absolument la même chose, et c’est un sport de concentration, de maîtrise de soi et d’adaptation aux éléments. Il a par ailleurs cette particularité de ne pas se jouer contre un adversaire, mais un contre un parcours. Bien entendu, en compétition, on ne joue pas seul mais ce qui compte ce n’est pas tant de battre l’autre que de donner le meilleur de soi-même. Pour être le plus performant sur le parcours, l’adversaire n’est qu’une donnée accessoire. On ne joue pas contre lui, on partage la même envie d’être le meilleur face à un terrain donné, à un moment donné….

Belle soirée et demain matin, que vous choisissiez le golf ou la grasse matinée, n’oubliez pas, il faut toujours rester sport…

Gilles Cohen-Solal.

Kooijman. : une petite soirée entre amis
Art Spiegelman, Co-Mix au Centre Pompidou
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture