Politique culturelle

Quand Marseille offre 400.000 euros à David Guetta

Quand Marseille offre 400.000 euros à David Guetta

19 février 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

David Guetta aurait-il du mal à remplir ses salles ? On peine à le croire au regard du succès planétaire du Disc jockey ces dernières années. La Mairie de Marseille n’est pas de cet avis.

C’est donc 400 000 euros de subventions publiques qui vont servir à financer un concert payant de David Guetta et Mika à Marseille. Le concert, prévu le 23 juin dans le vaste parc Borély s’inscrit dans la programmation patchwork de Marseille-Provence Capitale de la Culture 2013.

Ici, pas de concert gratuit, les billets seront vendus entre 44 et 59 euros. L’annonce d’une subvention publique pour un concert payant se déroulant dans un parc municipal énerve.

Une pétition a vu le jour le 13 février et rassemble pour le moment 22 486 personnes. Elle ne « conteste pas la programmation mais le financement public qui n’est pas justifié. Les contribuables devront donc financer un concert qui ne sera même pas accessible au plus grand nombre ! »

L’incompréhension reste entière alors que l’on apprend que la société de production Adam « aura également l’entière recette des ventes de billets, des boissons et autres produits vendus sur place. Une recette estimée à 1,1 million d’euros. »

Joint par téléphone, Yves Moraine, président du groupe UMP au Conseil Municipal de  Marseille dément : « Lorsque l’opérateur privé nous propose le concert le choix est simple, c’est : où on le subventionne, où,  on a pas de concert ». « La subvention est de 200.000 euros et non de 400.000. Elle est partagée de la façon suivante : 200.000 euros de subventions avant l’événement et 200.000 euros provenant du fonds de dotation, cela, après le concert. »

Le fonds de dotation a été crée en 2011. Il vise au financement de l’art et à la rénovation des bâtiments historiques. Il provient du mécénat. C’est un fonds d’argent dans lequel la municipalité peut puiser. Officiellement ce que Yves Mauraine nomme « le » fonds en comporte en réalité deux :  Un pour le patrimoine « Marseille Patrimoine 2013 – 2020 » et un autre pour l’art contemporain « Marseille Art 2013 – 2020 ». L’explication donnée par l’élu est donc incompréhensible puisque qu’aucun de ces fonds ne concerne la musique.

Yves Mauraine rappelle que « la subvention ne concerne pas uniquement le cachet de David Guetta » mais bien celui des trois artistes présents : David Guetta donc, Mika et, à confirmer, Jamirokaï. « C’est très classique que les festivals paient des subventions, on peut citer le festival lyrique d’Aix en Provence ». « Si le concert avait été gratuit, cela aurait coûté 1,2 million à la ville ». L’évènement reste privé, c’est la société de production Adam qui l’organise, nettoyage compris. La sécurisation et le cachet sont eux en partage entre la ville et l’organisateur.

Bref, il reste à entendre le son de cloche d’Adam. A suivre.

[Live Report ] Le Bireli Lagrène Quartet au Duc des Lombards
Il était une fois…contes en haïkus d’Agnès Domergue et Cécile Hudrisier
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Quand Marseille offre 400.000 euros à David Guetta”

Commentaire(s)

  • Il y a 25000 signatures sur la petition en ligne et plus de 30000 membres dans le groupe facebook! waouh!

    février 19, 2013 at 21 h 45 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *