Politique culturelle

Marseille Provence 2013 : lever de rideau !

23 janvier 2012 | PAR Audrey Chaix

Le jeudi 19 janvier 2012, presque un an jour pour jour avant le lancement de l’événement, branle-bas de combat dans le microcosme de la culture français : Marseille Provence 2013, prochaine Capitale Européenne de la Culture hexagonale après Lille en 2004, a dévoilé les grandes lignes des réjouissances pour l’année 2013. Un programme ambitieux, qui fait la part belle aux arts visuels et à la mise en valeur du territoire.

Inaugurée le week-end des 12 et 13 janvier avec une chasse au trésor à Marseille, un parcours d’art contemporain à Aix-en-Provence et un feu d’artifice à Arles, MP 2013 sera placée sous le signe de la Méditerranée, fil rouge d’une année qui se veut cosmopolite et transfrontalière : Marseille est le lieu par excellence du brassage interculturelle, la Capitale Européenne en fera donc le mot d’ordre de ses propositions artistiques. Trois exigences forment le socle de cette programmation haute en couleurs :

– soutenir la création contemporaine (sans oublier les maîtres qui ont fait les beaux jours de la Provence, à commencer par Cézanne),

– faire participer le grand public (les territoires sont particulièrement impliqués dans une opération participative, les Quartiers Créatifs),

– et, bien évidemment, laisser des traces visibles, ce dont témoigne le vaste chantier architectural entrepris pour l’occasion, avec pas moins de 8 grands chantiers, 2 nouveaux équipements culturels et plus de 600 millions d’euros investis dans la réhabilitation et la construction.

Cette année culturelle se déclinera en trois saisons, trois temps forts articulés autour de trois thèmes forts :
– de janvier à mai : « Marseille Provence accueille le monde ». Consacrée au cosmopolitisme de la région, ce temps fort accueillera des noms comme Matta, Prejlocaj ou Abd Al Malik, ainsi que, notamment, une manifestation consacrée aux artistes contemporains des rives méditerranéennes, intitulée « Ici, Ailleurs ».

– de juin à août, MP 2013 sera « Marseille Provence à ciel ouvert », en particulier marquée par l’exposition phare « Le Grand atelier du midi », répartie sur 9 musées de la région, et présentant 240 œuvres d’art moderne, de Van Gogh à Picasso, en passant par Cézanne, Matisse, Bonnard… L’exposition a pour but de fédérer les musées autour du thème consensuel de l’influence du Midi sur les artistes. D’autre moments forts seront articulés autour des exposition de deux nouveaux lieux majeurs, le CeReM et le MuCEM. L’été est aussi la saison des festivals, et MP 2013 en compte une quinzaine pour enrichir sa programmation.

– de septembre à décembre, l’automne sera la saison de « Marseille Provence aux milles visages » : en mettant à l’honneur les grands noms de la région, MP 2013 revendique son héritage culturel. Albert Camus sera la figure tutélaire d’une exposition à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence, Le Corbusier sera lui exposé au Hangar J1, actuellement en cours de rénovation. MP 2013 n’oublie pas non plus les milliers de visages anonymes qui ont fait sa renommée en consacrant quelques expositions à ceux qui, d’où qu’ils viennent en Méditerranée, sont venus sur ses rivages dans l’espoir d’une nouvelle vie.

Sur le site de Marseille Provence 2013, un compteur signale le compte à rebours qui a commencé ce 19 janvier 2012, conférence de presse en forme de réconciliation entre les différents acteurs dont les dissensions ont défrayé la chronique depuis l’annonce de Marseille comme Capitale Européenne de la Culture. Espérons que les querelles politiques s’effacent une fois pour toute pour laisser la place à ceux qui font la chair d’un événement de cette ampleur, les artistes, qui laisseront leur trace éternelle dans la Cité phocéenne.

Forever 21 débarque à Vélizy
Soirée Cabaret Freaks à la Machine du Moulin Rouge le vendredi 27 janvier 2012
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *