Politique culturelle

Marine Le Pen fait perdre 400 000 euros à France télévision

Marine Le Pen fait perdre 400 000 euros à France télévision

30 octobre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

En annulant sa participation à Des Paroles et Des Actes, le 22 octobre dernier, seulement trois heures avant le début de l’émission, Marine Le Pen, présidente du Front National, a fait perdre la somme pharaonique de 400 000 euros au groupe France Télévision. 

Il y a quelques années de cela, un débat avait fait rage dans les petits mondes torturés de la politique et des médias. Quel était-il ? Eh bien, il s’agissait de décider si oui ou non la télévision devait offrir du temps d’antenne au Front National et à l’homme qui en était alors à sa tête : Jean-Marie Le Pen. Mais voilà, aujourd’hui le parti d’extrême droite, désormais sous l’égide de la fille Le Pen, est devenu si populaire qu’il peut se permettre de se jouer des médias, et donc de s’attirer encore, tous les regards. C’est ce qu’a fait Marine, la semaine dernière, en annulant sa venue dans l’émission « Des paroles et des actes », trois heures seulement avant le début du débat « démocratique ». La raison de son absence ? Marine l’insurgée considère que l’émission n’est ni plus ni moins qu’une « immense mascarade ». Bien sûr, ce lapin médiatique est en fait un énorme coup de pub, une sorte de gros « fuck » balancé aux visages des médias, pour prouver qu’aujourd’hui, elle et son parti n’ont plus besoin d’eux et qu’au contraire, c’est bien la politique qui se joue des médias.

Le débat devait voir s’opposer Marine Le Pen à Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, et à Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement. Devaient aussi être présent un père de famille qui recueille une famille de réfugiés, un imam et un chef d’entreprise.

Cette annulation a bien sûr provoqué une pagaille sans nom au sein du groupe France Télévision. D’abord à cause d’une organisation qui s’est retrouvée complètement chamboulée puisqu’il a fallu reprogrammer en urgence quelque chose pour remplacer le talk politique de David Pujadas, puis d’un point de vue budgétaire. DPDA a donc été remplacé à la dernière minute par Rizzoli and Isles (série américaine familiale), ce qui est une réelle erreur de programmation. En effet, le public de DPDA s’attendait à visionner un programme du même type. Les audiences ont donc été lamentables alors que la chaine France 2 partait largement gagnante en proposant une émission avec la président du FN en tête d’affiche. Mais le vrai drame est la perte de quelque 400 000 euros induite par cette annulation inopinée. Le Figaro explique les raisons d’un montant exorbitant « un studio loué à la Plaine-Saint-Denis, du matériel technique, des lumières, la régie, la sonorisation, le démontage, des techniciens… Sans oublier la somme déboursée pour pouvoir diffuser un programme de substitution ».

Allez, on vous laisse sur une énième gentillesse de Marine, adressée à Pujadas, présentateur de « des paroles et des actes » : « L’amateurisme et la servilité de M. Pujadas ont transformé aujourd’hui l’organisation de cette émission en véritable pantalonnade ».

Visuel : ©DR

Gagnez 5 x 2 places pour le concert des Zoufris Maracas au Casino de Paris le 12 novembre
La biographie très documentée de Andy Warhol par Victor Bockris
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *