Actu
Fake news : l’Opéra de Paris ne va pas supprimer Noureev de son répertoire

Fake news : l’Opéra de Paris ne va pas supprimer Noureev de son répertoire

30 décembre 2020 | PAR Mahaut Adam

Vendredi dernier, le directeur de L’Opéra de Paris, Alexander Neef, écrit un article sur la question raciale à l’Opéra et sous-entend vouloir supprimer certaines œuvres de son répertoire. Aussitôt, l’extrême droite monte au créneau et s’affole face à cette nouvelle, qui se révèle être en fait une fake news : Noureev ne sera pas supprimé du répertoire de l’Opéra, a confirmé le directeur ce lundi.

Alexander Neef avait écrit un article dans « M, le magazine du Monde », reprenant l’histoire d’un manifeste signé par 400 des 1 895 salariés de l’Opéra national de Parisur les questions raciales dans l’Opéra. Dans cet article, Alexander Neef affirme que « certaines œuvres vont sans doute disparaître du répertoire. Mais ça ne suffira pas. Supprimer ne sert à rien si on ne tire pas les leçons de l’histoire. Pour réussir une rénovation profonde, pour que dans dix ans, les minorités soient mieux représentées à l’Opéra, il fallait une vraie réflexion. Je l’ai confiée à des personnalités extérieures dans un souci d’objectivité accrue, d’une plus grande liberté de parole » 

L’extrême droite s’affole

Face à cette annonce, de nombreuses critiques ont déferlé sur les réseaux, notamment à l’extrême droite.  Robert Ménard, maire de  Béziers et Marine Lepen elle-même, s’émeuvent de la disparition de certaines œuvres, attaquant un pseudo « antiracisme devenu fou ».

 

La réponse de L’Opéra de Paris

Ce à quoi a répondu un danseur étoile, Germain Louvet, affirmant que la vidéo qu’elle avait twitté n’était pas une production de l’Opéra de Paris et ajoutant que l’Opéra avait justement évolué grâce à l’émigré Rudolf Noureev.

Ce lundi 28 décembre, l’Opéra s’est expliqué sur les réseaux sociaux, affirmant qu’il n’était pas question de supprimer Noureev du répertoire de l’Opéra. En effet, il n’a jamais été question de supprimer des œuvres, mais d’avoir une « réflexion parallèle sur la présence de la diversité sur scène et dans le public ».

Visuel : © https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=49314166

Cabinets des Merveilles. Massimo Listri : 19 lieux somptueux qui nous invitent à rêver les yeux grands ouverts !
L’année culturelle de 2020 : faites le test !
Mahaut Adam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture