Livres
Cabinets des Merveilles. Massimo Listri : 19 lieux somptueux qui nous invitent à rêver les yeux grands ouverts !

Cabinets des Merveilles. Massimo Listri : 19 lieux somptueux qui nous invitent à rêver les yeux grands ouverts !

30 décembre 2020 | PAR Jean-Christophe Mary

 

Attention, livre exceptionnel par son sujet : une promenade dans 19 parmi les plus beaux cabinets de merveilles privés au monde. Le lecteur pousse la porte de chambres et de bibliothèques de collectionneurs issus de la haute aristocratie européenne, autant de lieux somptueux, absolument uniques.

Ce très bel ouvrage mets en lumière l’âge d’or des « cabinets de curiosité ». L’époque où les aristocrates européens cultivaient une passion pour l’art et les sciences et conservaient leurs « merveilles » dans des bibliothèques et meubles, plus extravagants les uns que les autres.  

Mais qu’est ce qu’un « cabinet de merveilles  » ? De la Renaissance jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la fonction d’un « cabinet de merveilles » était de faire découvrir le monde, y compris lointain comme le temps et l’espace, de mieux le comprendre, ou de confirmer des croyances de l’époque. Ces « cabinets de merveilles  » étaient de véritables catalogues, regroupant les « trésors » de l’époque,  destinés à résumer le monde, de l’architecture à l’alchimie, en passant par la décoration, la peinture, la sculpture, la gemmologie, la géologie, la botanique, la biologie et la taxonomie, l’astrologie, l’anthropologie, l’ethnographie et l’histoire. Ainsi on pouvait y trouver aussi bien des restes d’animaux mythiques, des cornes de licorne, l’Agneau tartare, mi-animal, mi-végétal, que des objets scientifiques, des minéraux ou des végétaux.

Pour réaliser ce fabuleux voyage en images, Massimo Listri a parcouru sept pays pour dénicher ces somptueux intérieurs qui recèlent autant de précieuses merveilles . Le photographe nous conduit dans des chambres tapissées de grandes bibliothèques remplies d’objets plus insolites les uns que les autres. Le résultat, c’est cet ensemble de photos aux éclairages parfaits, accompagnées de commentaires détaillés sur chacun de ces lieux uniques.  On y découvre entre autre, les collections du Grand-duc Francesco I de ‘Medici, celles de l’empereur romain germanique Rodolphe II en passant par celles de  l’archiduc Ferdinand II de Habsbourg. Cornes de licorne (des défenses torsadées de narval), pierres précieuses, efflorescences coralliennes, verre de Murano, automates, créatures mythiques, ivoires de Cobourg. Ces chambres prestigieuses nous plongent dans la douce nostalgie d’un certain chic tout en révélant de véritables trésors du bout du monde.

Animaux empaillés (tigres, léopards ou ce sanglier qui trônent en haut d’une armoire ), coquillages, statues ivoires, minéraux, fioles et alambiques d’une autre époque, ces objets entrainent le lecteur hors du temps, à la rêverie d’une douce contemplation méditative. Les clichés de très belle qualité sont accompagnés d’un texte informatif qui éclaire le lieu et son contexte : l’identité du concepteur et du commanditaire, la démarche esthétique la mise en oeuvre, les contingences techniques et le style. Des lieux insolites qui titillent notre curiosité, des lieux où il fait bon flâner, où le temps semble éternel, immuable. Un très bel ouvrage que l’on aime feuilleter et feuilleter.

Jean-Christophe Mary

Taschen. 356 pages

La forme inédite du 33e édition du Festival Premiers Plans d’Angers !
Fake news : l’Opéra de Paris ne va pas supprimer Noureev de son répertoire
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture