Politique culturelle

Le musée d’Orsay fait appel au Crowdfounding

Le musée d’Orsay fait appel au Crowdfounding

02 octobre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le financement participatif est devenu une réponse à la crise.  Si les artistes l’ont tout de suite compris en demandant à tous ceux qui le voudraient bien d’aider pécuniairement à ce que leur projet se fasse, une nouvelle clientèle fait son apparition en la personne des Institutions.

Et il s’agit de participer à la restauration de L’Atelier du peintre de Gustave Courbet. Rien que ça. Le Musée d’Orsay a donc fait appel à Ulule pour lancer sa collecte de 30000 euros.

Vous avez jusqu’au 19 décembre 2014 pour aider à cette restauration d’envergure estimée à 600 000€. Pendant toute la durée du projet, une enceinte vitrée sera installée dans le musée, permettant aux visiteurs d’observer le travail de restauration au jour le jour.

“Nous sommes fiers de participer à un projet d’une telle envergure d’autant plus que c’est la première fois qu’une institution culturelle de cette renommée fait appel à une plateforme de crowdfunding dans le cadre d’une restauration d’oeuvre. Le musée d’Orsay nous fait confiance et nous espérons qu’ils atteindront rapidement leur objectif, voire même qu’ils le dépasseront. Nous avions déjà pu accompagner des projets dans des domaines artistiques tels que le cinéma ou encore l’architecture. Et c’est à chaque fois avec la même excitation que nous nous impliquons dans ces aventures. Nul doute que celle-ci a une dimension toute particulière à nos yeux pas tant par le montant à récolter que par le simple fait de permettre aux français de participer, à leur échelle, à la conservation de leur patrimoine culturel.” souligne Arnaud Burgot, Directeur Général d’Ulule.

L’enjeu est double. Il s’agit de sensibiliser les visiteur à la valeur des oeuvres et bien sur d’aider à ce que la restauration puisse s’achever dans les meilleures conditions. L’histoire jolie est que l’entrée de la toile en question a fait son entrée au Musée de la même façon, c’est en 1920 une souscritption  publique qui a permis à l’Atelier monumental de se déployer sur les cimaises d’Orsay.

Visuel :

Gustave Courbet (1819-1877), L’Atelier du peintre, allégorie réelle déterminant une phase de sept années de ma vie artistique et morale, Entre 1854 et 1855, Huile sur toile, H. 3,61m x L. 5,98m , © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Les vernissages de la semaine du 2 octobre
[La recette de Claude] Gâteau aux noix
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Le musée d’Orsay fait appel au Crowdfounding”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *