Politique culturelle

Le Mexique censure la France en annulant l’exposition « Les Masques de Jade Maya »

Le Mexique censure la France en annulant l’exposition « Les Masques de Jade Maya »

22 février 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les premiers effets culturels de la crise entre la France et le Mexique se font sentir.Le Travelling festival de cinéma de Rennes Métropole annonçait la nuit dernière le lancement d’une pétition contre Nicolas Sarkozy. Au même moment, les autorités mexicaines ont affirmé devoir renoncer à l’organisation de l’exposition «Les Masques de Jade Maya»  à la Pinacothèque en raison de la dégradation des relations avec la France ces derniers jours.

Cette décision a été prise à la suite du retrait du gouvernement mexicain de l’organisation de l’Année du Mexique en France, qui allait présenter près de 350 événements culturels en France dans le cadre de cette année bilatérale. Pendant une semaine, le gouvernement mexicain avait toutefois prévu de conserver cette exposition remarquable, compte tenu de son degré d’avancement, des excellentes relations entretenues par les Musées mexicains avec la Pinacothèque de Paris et par respect pour son public qui attendait cet événement avec impatience.

La décision a été annoncée par un courrier de l’Ambassadeur du Mexique adressé ce lundi 21 février 2011, à Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque de Paris. La Pinacothèque de Paris regrette cette décision grave qui prive le public de la possibilité d’admirer des trésors uniques mayas, qui auraient été montrés pour la première fois en France depuis leur découverte. « Sans entrer dans la polémique générale, je déplore le gâchis culturel de l’annulation de l’Année du Mexique en France et je tiens à souligner les difficultés financières auxquelles les entreprises françaises qui participaient à cet événement culturel, risquent de se trouver confrontées. » souligne Marc Restellini.

La Pinacothèque de Paris remplace l’exposition sur les « Masques de Jade mayas » par une exposition sur le créateur de Corto Maltèse, qui était programmée pour l’été et qui se déroulera du 18 mars au 21 août 2011. Cette exposition, intitulée « Le voyage imaginaire d’Hugo Pratt », présentera un ensemble exceptionnel d’oeuvres originales d’Hugo Pratt ainsi que, pour la première fois, l’ensemble intégral des planches de «La balade de la Mer salée » , première œuvre où apparaît Corto Maltese.

Rires et réflexions au Café de la Gare
Les Gérard du cinéma 2011…et les gagnants sont…
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *