Politique culturelle
Le chanteur Matisyahu interdit de concert finalement programmé

Le chanteur Matisyahu interdit de concert finalement programmé

21 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

Interdit de concert la semaine dernière par le mouvement anti-israélien BDS, le chanteur Matiyashu a finalement été reprogrammé. C’est sous la pression des réactions qu’ont suscité son annulation que les organisateurs du festival Rototom Sunsplash sont revenus sur leur décision…

Il y a trois jours, Toute La Culture vous annonçait que le chanteur de reggae Matisyahu avait été désinvité du Festival Rototom Sunsplash en Espagne, en raison de son refus de soutenir la défense d’un Etat Palestinien. Mais les organisateurs, qui avaient lancé un ultimatum au chanteur américain d’origine juive, seraient finalement revenus sur leur décision rapporte El Pais.

En effet, dans un communiqué publié mercredi 19 août, ces derniers se seraient excusés et auraient envoyé une nouvelle invitation à Matisyahu, lui demandant de se produire comme prévu le 22 août prochain. « Le Rototom Sunsplash (…) présente ses excuses les plus sincères à Matisyahu et reconnaît son erreur, fruit du boycott et d’une campagne de pressions, menaces et contraintes exercées par BDS », auraient-ils déclaré, cités par France Info. Par ailleurs, ils rejetteraient toute forme de discrimination, d’anti-sémitisme et respecteraient la communauté juive.

De son côté, le principal intéressé avait réagi sur son compte Facebook à la situation. « Honnêtement, j’ai trouvé choquant et insultant qu’en tant que seul artiste juif américain du festival, ils veuillent me forcer à faire des déclarations politiques. Est-ce que les autres ont dû faire des déclarations politiques avant de faire leur concert ? », avait-il lâché. La fédération des communautés juives d’Espagne estimait quant à elle que l’annulation du concert de Matisyahu était « lâche, injuste et discriminatoire ». Mais face à ce revirement de situation, aucun des deux ne s’est pour le moment exprimés.

A noter que cet été, de nombreux événements culturels font l’objet d’un boycott politique. Comme le souligne Libération, « les organisateurs d’un festival de film norvégien avaient par exemple expliqué au documentariste israélien Roy Zafrani que son film sur des enfants handicapés en Israël ne pouvait pas être diffusé car il n’évoquait pas l’occupation de Gaza ou la discrimination envers les Palestinien ».

Visuel : © Wikipédia

Décès du percussionniste sénégalais Doudou N’diaye Rose
Dismaland : Banksy parodie DisneyLand à Weston-Super-Mare.
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *