Politique culturelle
La Villette en passe de devenir un « Pôle Musique »

La Villette en passe de devenir un « Pôle Musique »

05 avril 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Après l’exil du Tarmac dans l’ancien TEP, le Théâtre Paris Villette est le second endroit de la Villette a être menacé de fermeture, il serait, affirme le théâtre, remplacé par un lieu de concert dédié au jazz.

« Depuis 2008, les déclarations contradictoires de la Ville de Paris concernant l’avenir du Paris-Villette n’ont cessé de nous inquiéter. A présent la menace se précise puisque la Ville de Paris, unique financeur, refuse de s’engager financièrement pour l’année 2013… tout en envisageant avec le Ministère de la Culture de remplacer cette scène de la création théâtrale par une salle de concert dédiée au jazz… ». La musique sera déjà présente sur l’ancien site du Tarmac puisque  Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication a souhaité  l’installation prochaine au Pavillon du Charolais, dans l’ancienne salle du Tarmac, d’un « Hall de la Chanson ». Il sera le  centre national du patrimoine de la chanson, des variétés et des musiques actuelles.

Joint par téléphone, le service de presse du TPV raconte : « depuis 2008, Christophe Gerard souffle le chaud et le froid » , et de citer un extrait du Monde daté du 19 juillet 2011 :  « L’adjoint recommande la suppression de la subvention(…)versée au Théâtre Paris Villette(…)M.Girard propose donc de »rendre »le théâtre au Parc de la Villette ou à l’Etat.». Pour le théâtre à la riche programmation, l’incompréhension est totale : pourquoi vouloir fermer un lieu précieux pour le spectacle vivant . La coupe apparaît plus pleine encore quand une nouvelle rumeur pointe le bout de son nez, celle d’un accord Ville/Etat sur la mise en place d’une salle dédiée au jazz. La volonté semble limpide d’une disparition du théâtre sur ce site pour en faire, sous houlette de son aînée La Cité de la Musique, un spot dédiée à la musique. Nathaniel Herzberg dans le Monde daté du 31 mars,  informe : « Invité des Etats généraux du jazz, Georges-François Hirsch, directeur de la création artistique au ministère de la culture,a annoncé aux musiciens réunis à la Maison de la poésie que des négociations étaient en cours avec la mairie de Paris pour installer l’Orchestre national de jazz (ONJ)…au Théâtre Paris-Villette. »

Sur le site de la Villette, la Grande Halle riposte comme elle le peut en y programmant la plus grande partie de la propre saison théâtrale du TPV en 2013. Les années précédentes, à cette période, les comptes étaient clairs sur deux années, cela permettant de prévoir un programme. Et pourtant, dans un article paru dans le Parisien au sujet des budgets de la culture on pouvait lire les mots de l’adjoint au maire le 11 juillet 2011 : « Quant aux théâtres, il y a des efforts à faire en général, c’est vrai, mais on n’en fermera aucun. Certains comme Paris-Villette coûtent cher àla collectivité, il faut réfléchir à leur fonctionnement. La politique, c’est faire des choix, et nous en ferons pour participer à l’effort d’économie, mais avec toujours en tête nos priorités : l’émergence des nouveaux talents. »

Joint par téléphone, Georges-François Hirsch,  directeur général de la Création artistique au ministère de la culture affirme que tout n’est que « discussions ». Elles paraissent tout de même avancées, puisqu’il évoque que deux pistes sont explorées en vue du remplacement de Patrick Gufflet, directeur du TPV. La première, qui semble ralentie, serait d’y installer en lieu et place le Théâtre Ouvert. La seconde, plus avancée est de  créer un centre dédié au jazz dans une volonté de créer « un pôle musique » , « Le lieu serait un espace de soutien au jazz et pourrait accueillir l’orchestre national du jazz. Mais, ajoute-t-il,  « L’état n’est pas décisionnaire, c’est à la ville que revient de faire le choix de transformer le Théâtre Paris Villette ».  Nous n’en sommes qu’à l’état de discussion. Aucune décision n’a été prise.

Pour la Ville, jointe également par téléphone, « les propos de Monsieur Hirsch n’engagent que lui, rien n’est décidé ». La ville subventionne à 70% le théâtre, les subventions sont votées en conseil de Paris une année sur l’autre, il n’y a pas de reconduction tacite et cela est la règle pour tous les dossiers ».  Et de rappeler : « le site de la Villette appartient à l’Etat ».

Reste, Pour Patrick Gufflet, directeur du Paris-Villette, un sentiment de crainte énorme. Le bail de son théâtre arrive à expiration à la fin 2012. Les soutiens grimpent,au  05 avril 2012, il y a 3634 signatures électroniques enregistrées depuis le 28 mars 2012 dont Joel Pommerat et Martial Di Fonzo Bo.

 

 

Freakin’ Witkin à la BNF
Bonneval Pacha : quand la BD rencontre l’Histoire la plus prenante
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “La Villette en passe de devenir un « Pôle Musique »”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture