Politique culturelle

La galerie Jérôme de Noirmont a décidé de fermer

La galerie Jérôme de Noirmont a décidé de fermer

21 mars 2013 | PAR Yaël Hirsch

Active depuis 20 ans, la galerie de Jérôme et Emmanuelle de Noirmont est une des plus importantes du paysage parisien. Elle représente notamment les artistes Shirin Neshat, Bettina Rheims,Pierre & Gilles, Fabrice Hyber, ou encore Valérie Belin. Mais selon les galeristes, le marché de l’art a bien changé, ne laissant la place qu’à « certaines niches pointues pour des galeries de structure légère » ou des « méga-galeries » avec plusieurs ancrages internationaux. A la veille de la grande exposition Keith Haring au MAM (qu’ils représentent à Paris), Jérôme de Noirmont a donc officiellement annoncé par courrier qu’ils fermaient leur galerie de l’avenue Matignon et que l’exposition Marjane Satrapi serait leur dernière.

Revenant sur 20 ans au service de l’art contemporain dans un « pays réputé conservateur » et remerciant les « artistes, amateurs et collectionneurs » qui les ont accompagnés dans leur aventure, Jérôme et Emmanuelle de Noirmont estiment qu’il n’est plus possible pour une galerie de leur taille de continuer de croître en France. Grossir leur semble aujourd’hui nécessaire pour bien faire leur métier : « Il faudrait passer au stade supérieur pour continuer à servir ambitieusement les artistes dans cette compétition accrue … Surfer sur la vague et conserver la galerie sous sa forme actuelle signifierait à terme desservir les artistes » ». Mais les galeristes estiment que pour eux qui ne veulent pas » prendre le large hors de France », « le mauvais contexte politique, économique et social » du pays, assorti « d’un climat idéologique malsain et (d’) une pression fiscale éprouvante » rendent cette mission impossible. Il ferment donc, assurant ceux qui les suivent depuis 20 ans qu’ils continueront à se destiner à « mettre l’Art et la création contemporaine au cœur d’un projet de société ».

La succession au Louvre s’établit sous haute tension
Kadebostany : la nouvelle terre de l’électro helvétique
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *